En ce moment
 

Une exposition de voitures de sport Pegaso s'ouvre au musée Autoworld à Bruxelles

histoire

(Belga) Une exposition de voitures de sport rares Pegaso a été inaugurée vendredi au musée Autoworld de Bruxelles, situé dans le parc du Cinquantenaire. Baptisée "Pegaso, the forgotten Brand", elle s'y tiendra jusqu'au 9 décembre.

Ces voitures ont été fabriquées en Espagne de 1951 à 1956. Elles ont été créées par l'ingénieur-designer Wifredo Ricart, dont les enfants et petits-enfants ont fait le déplacement d'Espagne pour cette inauguration. Durant un mois, Autoworld permet au grand public de découvrir cette marque réputée chez les amateurs d'automobiles. Au total, treize voitures et un camion Pegaso sont exposés, ce qui est exceptionnel. Seules 84 Pegaso Z-102 ont en effet été construites et il n'en reste aujourd'hui qu'une soixantaine. Les voitures exposées sont arrivées par transporteurs d'Espagne, mais aussi de France, de Grande-Bretagne, du Liechtenstein, des Pays-Bas et de Belgique. On y retrouve une Thrill, une Saoutchik cabriolet, des Touring Superleggera ou encore une Enasa, une rare voiture de course avec un moteur à deux compresseurs. La marque est aussi le seul constructeur de voitures de sport espagnol d'après-guerre. Wifredo Ricart travaillait sur des voitures de compétition pour Alfa Romeo, en Italie, avec entre autres Enzo Ferrari. Il a alors accepté de revenir dans son pays natal lorsque le gouvernement espagnol lui a proposé de diriger la nouvelle société Enasa (Empresa nacional de autocamiones). En 1946, il a sorti le premier camion d'une longue série. Il a choisi comme sigle le cheval mythologique Pégase, symbole de force et de rapidité. Très vite, Wifredo Ricart est retourné aux voitures de compétition. En 1950, il a développé un modèle sportif, présenté l'année suivante au Salon de Paris. Les voitures, construites avec le plus grand soin et avec une carrosserie originale, représentaient le porte-drapeau du savoir-faire technique de la firme mais étaient peu rentables. Pegaso prospèrera en produisant des camions, des camionnettes, des bus, des autorails, des automitrailleuses et des tramways, plus nécessaires que des voitures de luxe dans le contexte du relèvement économique de l'Espagne dans les années 1950 et 1960. C'est à Jabbeke, en Flandre occidentale, que Pegaso remporta le record de vitesse le 25 septembre 1953 avec Celso Fernandez au volant d'une Pegaso Touring Spider de compétition. (Belga)

Vos commentaires