En ce moment
 
 

Test Galaxy Buds Pro: Samsung transforme encore ses oreillettes, parviennent-elles à annuler le bruit ambiant ?

Les tests de Mathieu: Samsung revoit encore sa copie pour ses oreillettes magiques, que valent les Galaxy Buds Pro ?
 
Les tests de Mathieu, samsung
 

Lancées en même temps que la série de smartphones S21, les Buds Pro coûtent 229€. Souvent, la mention Pro indique la présence d’une annulation active de bruit performante, et d’une qualité sonore améliorée. Samsung a-t-il vraiment élevé son niveau de jeu ? La réponse dans ce test.

On ne pourra pas reprocher à Samsung de négliger le marché des True Wireless Eardbuds, ces petits écouteurs/oreillettes entièrement sans fil connectés, le plus souvent, à un smartphone. Le géant sud-coréen a l’habitude d’être le premier (et parfois le meilleur) sur toutes les catégories de l’électronique grand public, raison pour laquelle il s’acharne pour améliorer le niveau de ces Galaxy Buds. 

Il a sorti les Buds+ il y a un an, et les Buds Live il y a un 5 mois. Vous le verrez en lisant mes reviews, je n’ai pas été particulièrement enchanté par les propositions de Samsung. Surtout par les Live qui promettaient une isolation active du bruit (Active Noise Cancelling ou ANC), mais qui peinaient à remplir leur devoir...

Bonne nouvelle: c’est précisément sur ce point très technique que les Buds Pro se concentrent en ce début d’année 2021. Ils ont été présentés en même temps que les smartphones S21 (voir mon test du S21 Ultra), et j’ai pu les essayer durant deux semaines. 

Samsung Galaxy Buds Pro, 229€

Où est le problème avec l’annulation active de bruit chez Samsung? C’est plutôt simple et logique: les Buds Live se déposent dans le creux de l’oreille. Ils tiennent plutôt bien grâce à une forme bien spécifique, mais ce ne sont pas des oreillettes dans le sens où ils ne rentrent pas dans le conduit auditif à l’aide d’un embout en caoutchouc. Ne créant pas d’effet ‘bouchon’, les Buds Live n’isolent pas de manière passive, c’est-à-dire en empêchant simplement les bruits ambiants de ‘rentrer’ dans votre oreille. Ils font ce qu’ils peuvent pour isoler de manière active, mais les résultats sont logiquement très mitigés. 

Les Galaxy Buds Pro qui viennent de sortir pour un prix assez élevé (229€) corrigent le tir: une partie de ces oreillettes rentrent dans le conduit auditif pour une isolation passive réussie. La première partie du travail est déjà accomplie, donc. 

Esthétiquement, les Pro perdent la forme très attachante en ‘haricot’ des Live, pour un style plus classique, en forme de cercle un peu déformé. Ces oreillettes restent très discrètes, légères et peu encombrantes, surtout comparées à l’une des dernières paires que j’ai essayées, les très performantes Bose Earbuds

Les Buds Pro sont très confortables, et leur petite taille les rend très stables dans l’oreille, vous ne risquez pas des les perdre, même lors d’un jogging. Il faut juste comprendre comment les mettre et vu leur forme, il faudra s’y reprendre à plusieurs reprises, en regardant bien l’orientation des lettres R (droite) et L (gauche) qui les recouvrent. 

Tout aussi discrète: leur boite de rangement, qui fait office de chargeur sur batterie, se glissera dans n’importe quelle poche sans la déformer. Les écouteurs, avec l’ANC allumée, affichent une autonomie de 5 heures (7h en écoute normale). La boite peut les charger deux fois entièrement, donc ça fait 15 heures (ou 21h) au total si vous partez en voyage sans possibilité de recharge. La boite est compatible avec la charge sans fil Qi, mais elle est livrée avec un petit câble USB Type-C. 

Alors, ce bruit, enfin annulé ?

Toute la question est là: Samsung parvient-il enfin à supprimer, comme le font ces concurrents, les bruits ambiants, de manière active, c’est-à-dire en les écoutant (via les petits micros à l'extérieur, voir photo ci-dessus), les analysant, puis en envoyant les courbes d’ondes inversées dans l’oreille ? 

Fort heureusement, oui. L’annulation est efficace, j’ai pu la comparer avec les références que sont les Earbuds de Bose, les WF-1000XM3 de Sony ou même les FreeBuds Pro de Huawei. Difficile de les départager précisément, et ça n’a pas grande importance finalement: le principal est que l’annulation fonctionne bien. 

Comme toujours, on parle d’une bonne atténuation des bruits statiques, typiquement les basses constantes en provenance d’un moteur, d’une voiture, d’un train ou d’un avion en déplacement. Les bruits plus variables, comme les voix, sont plus délicats à atténuer efficacement. Vous continuerez donc à entendre les gens parler autour de vous, les sons aigus ou un enfant qui tape sur une table avec sa cuillère, mais un peu moins fort

Et la qualité de son ?

Là aussi, Samsung a revu sa copie. Toutes les chansons ou films que j’ai essayés, qu’ils soient calmes ou très dynamiques, m’ont paru plus justes, plus détaillés. Samsung utilise en réalité deux mini haut-parleurs dans chaque oreillette (oui, c’est possible, malgré la taille contenue), un pour les basses et les mediums, un pour les aigus.  

Sans rentrer dans les détails techniques, les Buds Pro s’avèrent très efficaces dans toutes les circonstances: Samsung s’améliore encore, et ça justifie pleinement le prix de 229€ demandé. Même les basses, souvent négligées dans ce type d’appareils, s’avèrent rondes et pleines, et non creuses et vides, comme c’est le cas avec des oreillettes bon marché. 

Les Buds Pro sont compatibles avec la norme Dolby Atmos, mais pour en profiter il faut du contenu vidéos proposant un tel rendu sonore, et surtout un smartphone Samsung de (toute) dernière génération, avec la surcouche logicielle One UI 3.1. Notez également que sur un iPhone, les possibilités de configuration logicielles sont amoindries: autant privilégier un téléphone Android (qui aura besoin de quelques téléchargements d’application et plug-in), ou mieux encore un Samsung, pour une détection automatique lors de l’ouverture de la boite.

Si vous comptez sur les Buds Pro pour passer des appels à l'extérieur, vous ne serez pas déçu. J'ai fait le test et même dans un environnement bruyant comme un magasin ou une rue, les conversations sont très intelligibles. Pour vous, bien entendu, mais surtout pour votre interlocuteur, car Samsung lui fait profiter de son analyse des bruit ambiants, afin de les annuler en partie, permettant à votre voix d'être "isolée". Beau travail. 

L'application Galaxy Wear vous permet de configurer pas mal de trucs sous Android, notamment la gestion du bruit ambiant (supprimé, neutre ou amplifié) et les commandes tactiles :

Conclusion

Les Balaxy Buds Pro de Samsung décrochent un 9/10 mérité. Les défauts des Buds Live (une annulation active de bruit peu efficace) sont corrigés, tandis que la qualité audio s’améliore. Meilleurs, les Buds Pro restent étonnamment discrets, légers et peu encombrants. Ils tiennent bien dans l’oreille, et vous pourrez courir avec sans craindre de les perdre. 

Bref, c’est tout ce qu’on demande à ce type d’écouteurs, devenus en quelques années le compagnon idéal de ces smartphones qu’on aime tant utiliser. Leurs petits défauts, c’est un prix conséquent (mais logique) de 229€, et le fait de mieux fonctionner avec les smartphones Samsung récents qu’avec un iPhone ou un autre Android.



 
 

 

 




 

Vos commentaires