En ce moment
 
 

Vous avez improvisé un "coin bureau" à la maison pour le télétravail? Voici comment éviter les maux de dos et de nuque (vidéo)

Vous avez improvisé un
 
CORONAVIRUS
 

Le télétravail a des avantages mais présente aussi quelques inconvénients. En effet, il s'effectue parfois dans des espaces inadaptés. Résultat, des douleurs physiques apparaissent en raison d'une mauvaise posture ou d'un mobilier inadéquat. Comment les éviter ? Nos reporters Aurélie Henneton et Sylvain Winance se sont renseignés auprès d'un professionnel de la santé.

Suite à l'obligation d'étendre le télétravail, de nombreux employés improvisent un lieu de travail chez eux. Parfois sur une chaise de cuisine, parfois dans un coin du salon. Ils peuvent alors se retrouver le dos voûté. Des erreurs que l’on peut payer cher en maux de dos et de nuque. "Se voûter, ce n'est pas correct, se pencher sur le côté non plus, croiser les pieds n'est pas correct", mime Olivier Delahaut, chirurgien orthopédiste et chef de service à l’hôpital Marie Curie de Charleroi, interviewé par nos reporters pour RTLINFO. 

Selon l'expert, la meilleure posture est celle-ci:

- Les pieds doivent être au sol.
- Le dos doit être cambré.
- Le corps doit se positionner en angle droit.
- Il faut aussi une bonne assise.

"Pour maintenir un travail qui est normalement de plusieurs heures consécutives par journée, il faut évidemment une chaise qui soit adaptée, qui soit adaptable en hauteur (…) et qui permette quand même un certain confort de telle manière à pouvoir garder cette bonne position, cette position ergonomique pendant le temps du travail", explique Olivier Delahaut.

La position des objets a toute son importance. "En ce qui concerne le PC, il faut que l’écran soit en rectitude par rapport à notre regard, de telle manière à ne pas devoir chercher son écran soit vers le bas soit vers le haut. Ce qui entraîne à ce moment-là des problèmes au niveau de la colonne cervicale", poursuit l'expert.

Pour préserver les mains et avant-bras : mieux vaut s’appuyer bien à plat, sans pression. Et une fois bien assis, il va falloir bouger. "Il faut bouger pour ne pas maintenir de pressions trop importante. Egalement pour faire bouger nos liquides, notre sang dans nos veines, pour éviter les œdèmes. Donc il est très important de faire des pauses, de bouger, de se lever, d’aller chercher quelque chose, de se rasseoir, de faire de contractions au niveau musculaires au niveau des jambes, des cuisses", décrit encore le chirurgien orthopédiste.

L'expert conseille de quitter son poste au moins une fois par heure. Et même assis, de faire de petits exercices permettent de prendre soin de son corps , comme bouger les pieds par exemple.

ÉLECTIONS AMÉRICAINES: les résultats en temps réel

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce mercredi 4 novembre ?

 




 

Vos commentaires