En ce moment
 

L'inhumation de Stephen Hawking ouverte aux voyageurs du futur

L'inhumation de Stephen Hawking ouverte aux voyageurs du futur
Le scientifique britannique Stephen Hawking le 23 septembre 2014, à Tenerife, en Espagne DESIREE MARTIN

Le tirage au sort organisé pour sélectionner les participants à l'inhumation, le 15 juin, du scientifique britannique Stephen Hawking, décédé le 14 mars, est ouvert à des personnes... qui ne sont pas encore nées.

Sur le site internet créé pour l'occasion, les postulants doivent renseigner leur date de naissance, qui peut aller jusqu'au 31 décembre 2038, comme l'a relevé l'auteur du blog Ianvisits.

"Nous ne pouvons pas exclure la possibilité de voyager dans le temps car, à notre satisfaction, cela n'a pas été réfuté", a expliqué un porte parole de la fondation Stephen Hawking à la BBC.

"Toute chose est possible jusqu'à ce l'inverse ait été prouvé", a-t-il souligné.

Les inscriptions au tirage au sort, qui doit sélectionner 1.000 personnes, ont ouvert mercredi 9 mai, et fermeront le 15 mai. Dans les premières 24 heures, plus de 12.000 personnes avaient candidaté. "Nous avons eu des candidatures de partout à travers le monde", a précisé le porte-parole.

L'inhumation aura lieu le 15 juin à l'abbaye de Westminster, à Londres. Cet hommage est réservé aux plus grands, comme avant lui un autre géant des sciences, Isaac Newton.

L'astrophysicien Stephen Hawking avait lui-même organisé en 2009 une fête pour les voyageurs du futur : dans une vidéo postée sur Youtube, il avait expliqué n'avoir envoyé les invitations qu'une fois l'évènement terminé.

"J'ai des preuves expérimentales que le voyage à travers le temps est impossible", en avait-il cependant conclu, non sans humour, constatant que personne n'était venu participer à la soirée, malgré les canapés et les coupes de champagne.

La mort de Stephen Hawking avait suscité une pluie d'hommages rarement égalée pour un scientifique. Confiné dans un fauteuil roulant après avoir développé très jeune la maladie de Charcot, cet esprit brillant, professeur à l'université de Cambridge, avait consacré sa vie à l'étude de l'univers jusqu'à devenir une figure scientifique de premier ordre et une personnalité publique au Royaume-Uni.

Vos commentaires