En ce moment
 
 

Coronavirus: voici où en est la propagation dans le monde

Coronavirus: voici où en est la propagation dans le monde
©AFP

Le nombre des morts est dorénavant de 82 et celui des cas confirmés officiellement de plus de 2.700 en Chine, y compris celui d'un bébé de neuf mois. Une cinquantaine d'autres malades ont été répertoriés dans le reste du monde, où une douzaine d'Etats ont été atteints par le virus, de l'Asie et l'Australie à l'Europe et à l'Amérique du Nord.

Les autorités chinoises ont décidé de prolonger de trois jours, jusqu'au 2 février, les très longs congés du Nouvel an (sept jours fériés), afin de retarder les retours massifs vers les villes de centaines de millions de travailleurs migrants rentrés passer les fêtes dans leur famille et de réduire ainsi les risques d'extension de l'épidémie.

"La capacité de propagation du virus s'est renforcée", ont déclaré la veille de hauts responsables sanitaires chinois, même s'il ne s'avère pas "aussi puissant que le Sras", un précédent coronavirus qui avait fait des centaines de morts au début des années 2000. La situation est "grave", a reconnu samedi soir le président Xi Jinping, avertissant que l'épidémie apparue en décembre à Wuhan dans le centre du pays "s'accélère".

Le directeur de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé qu'il se rendait en Chine pour discuter avec les autorités des moyens de contenir l'épidémie. A Wuhan, la circulation automobile "non essentielle" est interdite depuis minuit dans le centre de la métropole, devenue étrangement silencieuse, comme l'a constaté une équipe de l'AFP. Des chauffeurs bénévoles, recrutés par les autorités, acheminent gratuitement les malades vers les hôpitaux.

Certains doutent sur les bilans fournis

Mais, une fois sur place, la situation s'avère parfois chaotique: les patients doivent attendre des heures avant de voir un médecin et de savoir s'ils sont ou non contaminés. Wuhan et sa région sont placées de facto en quarantaine depuis jeudi afin de prévenir une nouvelle propagation de la maladie. Au total, 56 millions de personnes sont coupées du monde.

Dans la cité transformée en ville fantôme, des hauts-parleurs diffusent un message appelant les habitants à se rendre à l'hôpital sans délai s'ils ne se sentent pas bien. "Wuhan n'a pas peur de faire face à l'adversité. N'écoutez pas les rumeurs, ne propagez pas les rumeurs", ordonne le message, alors que certains doutent des bilans fournis par les autorités.

Voici la liste des pays et territoires qui ont annoncé des cas de maladie due au coronavirus de la famille du Sras depuis sa propagation en décembre à partir de la ville chinoise de Wuhan, où il a fait son apparition en décembre.

En Chine, 2.744 cas confirmés

Quelque 2.744 personnes ont été contaminées en Chine, où 82 malades sont morts, selon le dernier bilan officiel lundi. La quasi-totalité des 82 morts sont intervenues dans la région de Hubei, épicentre de la contagion, mais les autorités ont confirmé lundi cinq morts ailleurs, dont un dans la capitale Pékin.

  • Six cas ont été enregistrés dans la région autonome de Hong Kong. Plusieurs de ces personnes ont séjourné à Wuhan.
  • Cinq cas ont été signalés dans la région autonome de Macao. Le premier a été annoncé le 22 janvier. Il s'agit d'une femme d'affaires de 52 ans arrivée trois jours plus tôt en train de la ville voisine chinoise de Zhuhai.

En Thaïlande, 8 cas

Ce sont tous des Chinois, à part une Thaïlandaise de 73 ans qui avait séjourné à Wuhan.

Aux États-Unis, 5 cas

Les cinq personnes contaminées par le virus se trouvent en Californie, dans l'Arizona, l'Illinois et l'Etat de Washington. Elles ont toutes "directement voyagé à Wuhan", selon les autorités.

En Australie, 5 cas

Le 5e cas (un homme de 21 ans arrivé à Sydney directement de Wuhan) a été signalé lundi. Le premier malade est un homme arrivé de Wuhan à Melbourne une semaine auparavant. Les trois autres ont également récemment séjourné en Chine.

En Malaisie, 4 cas

Ils concernent quatre Chinois de Wuhan venus passer des vacances en Malaisie. Parmi eux, une femme de 66 ans et deux jeunes garçons arrivés deux jours plus tôt via Singapour ainsi qu'un homme de 40 ans entré dans le pays à bord d'un autocar avec un groupe de touristes chinois.

À Singapour, 4 cas

Le premier a été annoncé le 23 janvier : un homme de 66 ans arrivé de Wuhan trois jours plus tôt. Son fils de 37 ans, qui l'accompagnait, a aussi été testé positif. Tout comme une habitante de Wuhan âgée de 52 ans arrivée le 21 janvier. Le dernier cas a été annoncé dimanche, il s'agit d'un homme de 36 ans arrivé mercredi.

En France, 3 cas

Ce sont les premiers en Europe. Ils ont été confirmés le 24 janvier, l'un à Bordeaux (sud-ouest), les deux autres à Paris. Les trois malades avaient récemment voyagé en Chine.

Au Japon, 4 cas

Le premier est celui d'un trentenaire qui a dû être hospitalisé le 10 janvier après être rentré quelques jours plus tôt d'un séjour à Wuhan. Trois habitants de cette ville chinoise ont également été testés positifs.

À Taïwan, 5 cas

Le premier est celui d'une femme d'une cinquantaine d'années arrivée le 20 janvier en provenance de Wuhan, où elle habite.

En Corée du Sud, 4 cas

Le premier est celui d'une Chinoise de 35 ans arrivée en avion à Séoul le 19 janvier en provenance de Wuhan. Deux cinquantenaires qui travaillaient dans cette ville du centre de la Chine ont aussi été testés positifs. Le 4e cas est un Coréen de 55 ans rentré de Wuhan le 20 janvier.

Au Vietnam, 2 cas

Il s'agit de deux Chinois, un homme arrivé au Vietnam le 13 janvier en provenance de Wuhan et son fils habitant à Ho Chi Minh-Ville, qu'il a ensuite contaminé, ont annoncé le 23 janvier les autorités.

Au Népal, 1 cas

Il a été a été annoncé le 24 janvier. Il s'agit d'un homme de 32 ans de retour le 9 janvier de Wuhan.

Au Canada, 1 cas

Un premier cas a été confirmé lundi à Toronto chez un homme qui aurait également infecté son épouse.

Au Cambodge, 1 cas

Le premier cas a été signalé lundi: une femme de 60 ans en provenance de Wuhan.

Au Sri Lanka, 1 cas

Le premier cas dans l'île a été confirmé lundi : une touriste chinoise de 43 ans arrivée en provennace de la province de Hubei, qui a été hospitalisée.

 

Vos commentaires