En ce moment
 
 

Thomas Cook est en faillite et met fin immédiatement à ses activités: que vont devenir employés et touristes belges?

Le voyagiste britannique Thomas Cook cesse ses activités avec effet immédiat, a annoncé lundi vers minuit l'autorité britannique pour l'aviation civile (CAA). 600 employés et 10.000 touristes Belges sont concernés. Ce matin, Thomas Cook Belgique poursuivait ses activités, deux vols ayant été assurés et les agences ouvrant normalement. Mais pour combien de temps ?

Les discussions tardives de Thomas Cook avec ses créanciers et son actionnaire chinois Fosun n'ont pas abouti au sauvetage du tour-opérateur indépendant le plus vieux du monde. Toutes les réservations de vols ou de vacances ont été annulées, a annoncé sur Twitter l'autorité britannique pour l'aviation civile. "Malgré des efforts considérables, les discussions entre les différentes parties prenantes du groupe et de nouvelles sources de financements possibles n'ont pas débouché sur un accord. Le conseil d'administration a donc conclu qu'il n'avait d'autre choix que de prendre les mesures pour entrer en liquidation judiciaire avec effet immédiat", explique un communiqué de Thomas Cook. Le patron de Thomas Cook a déclaré que la faillite du groupe causait "un profond regret" et a présenté ses excuses aux "millions de clients et milliers d'employés" de la société.

Cette faillite présente en effet un risque de perte d'emploi pour 22.000 employés du groupe, dont 9.000 au Royaume-Uni. Les autorités britanniques devront en outre immédiatement organiser le rapatriement de 150.000 touristes britanniques. Mais au total, ce sont 600.000 touristes qui devront être rapatriés, soit l'opération la plus importante pour des civils depuis la deuxième guerre mondiale, indique l'autorité de l'avion civile britannique.

"Si les passagers ont un vol au départ du Royaume-Uni aujourd’hui, celui-ci est annulé. Ne vous rendez pas à l’aéroport. Si vous êtes en vacances avec Thomas Cook, vous pouvez poursuivre vos vacances. L’autorité de l’aviation civile britannique lance le 2e plus grand rapatriement depuis la seconde guerre mondiale", a déclaré Tim Johnson, le directeur de l'autorité de l'aviation civile britannique.


Les causes de la faillite

Le voyagiste très lourdement endetté a vu son horizon s'assombrir ces dernières années à cause de la concurrence acharnée des sites internet de voyage à bas prix et de la frilosité de touristes inquiets du Brexit notamment. Il avait annoncé une perte abyssale d'1,5 milliard de livres pour le premier semestre, pour un chiffre d'affaires de quelque 10 milliards. Son destin s'est joué en quelques jours: des créanciers lui ont demandé la semaine dernière de trouver 200 millions de livres (227 millions d'euros) de financements supplémentaires pour qu'un plan de sauvetage déjà accepté de 900 millions de livres et mené par le chinois Fosun, premier actionnaire, soit validé. Des discussions marathon ont eu lieu tout le week-end, mais en vain.


Thomas Cook Belgique reste opérationnel mais aucun nouveau client n'est accepté

Vu la faillite actée nous sommes complètement dans l’inquiétude concernant notre vol retour... Aucune info, aucun mail

Thomas Cook Belgique, avec les marques Thomas Cook et Neckermann, emploie 600 personnes et 700.000 clients partent en vacances via ce tour-opérateur. La direction a annoncé lundi, lors d'un conseil d'entreprise, que le voyagiste restait opérationnel sur notre territoire, relayent les syndicats. Les enseignes sont ouvertes pour traiter les dossiers en cours mais aucun nouveau client n'est accepté par mesure de précaution.

L'organisation belge "étudie actuellement les options possibles pour limiter l'impact de la faillite de Thomas Cook Group Plc à ses clients et ses employés", a-t-elle fait part vers 04h. Il est estimé que 10.000 Belges sont en ce moment en vacances avec Thomas Cook. "Nous comprenons que cette situation soulève beaucoup de questions pour nos clients et nous faisons tout notre possible pour y répondre au mieux", poursuit le communiqué.

Ce matin, Thomas Cook Belgique poursuivait donc ses activités avec deux vols ayant déjà décollé.

De son côté, Brussels Airlines est en train d'évaluer les conséquences de la faillite, a indiqué la compagnie aérienne lundi matin. "Nous sommes en contact avec la branche belge du tour-opérateur. Des décisions seront prises dans le courant de la journée", précise la porte-parole. Brussels Airlines est le plus important partenaire de Thomas Cook, la compagnie transporte en effet 80% des passagers aériens de l'organisateur de voyages. 

Tôt ce matin, vers 6h30, un touriste belge nous faisait part de son inquiétude via le bouton orange Alertez-nous. "Nous sommes actuellement à Hurghada avec Neckermann et devons normalement rentrer mercredi via un vol Brussels Airlines. Vu la faillite actée nous sommes complètement dans l’inquiétude concernant notre vol retour... Aucune info, aucun mail", s'inquiétait-il.

Nous avons interrogé la porte-parole dans le RTL INFO 7h. Voici ce qu'elle disait de la situation:

Les vacanciers qui ont réservé leur séjour chez Thomas Cook ou Neckermann sont protégés par le Fonds de Garantie, et ils peuvent toujours contacter Thomas Cook Belgique via leurs bureaux, le contact centre ou par chat, précise le communiqué.

En matière d'emploi, la filiale belge affirme être en contact avec les partenaires sociaux et mettre "tout en œuvre" pour guider ses collaborateurs "pendant ces temps difficiles". Active dans le pays depuis quarante ans, Thomas Cook Belgique précise être "toujours rentable avec une croissance continue depuis 2016 dans les voyages à forfait grâce à un réseau retail rentable associé à des ventes en ligne fortes (plus de 30 % des ventes)".


Test-Achats ouvre un numéro d'appel

L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats, également sollicitée par des voyageurs inquiets quant à leurs vacances avec Thomas Cook Belgique, a ouvert lundi un numéro de contact pour répondre aux questions. Il s'agit du 02/542.33.33.

Vos commentaires