Voiture autonome: un second ingénieur d'Apple accusé de vol de secrets industriels

Voiture autonome: un second ingénieur d'Apple accusé de vol de secrets industriels
Un second ingénieur d'Apple accusé de vol de secrets industriels sur la voiture autonomeNICOLAS ASFOURI
vol, Chine, INFORMATIQUE

Quelques mois après une affaire similaire, un ingénieur d'Apple est accusé par la police fédérale (FBI) d'avoir volé des secrets industriels liés au développement d'un véhicule autonome, selon un document judiciaire consulté jeudi.

Engagé en juin 2018 par la marque à la pomme pour travailler sur ce projet hautement confidentiel, Jizhong Chen a, selon le témoignage d'un policier américain, été surpris par un collègue début janvier en train de prendre des photographies grand angle à l'intérieur de l'entreprise.

Interrogé par les services de sécurité d'Apple, il a reconnu avoir pris des photos et admis dans la foulée avoir transféré des documents depuis son ordinateur de travail sur un disque dur personnel.

Il avait au total récupéré plus de 2.000 fichiers contenant des informations confidentielles sur ce projet industriel ainsi que des centaines de photos de son écran d'ordinateur.

La plainte ne précise pas la nationalité de M. Chen mais souligne qu'il avait prévu de se rendre en Chine pour rendre visite à sa famille.

Il a depuis été arrêté et relâché sous conditions.

Le salarié, suspendu de ses fonctions par Apple, a affirmé avoir téléchargé ces documents dans le cadre de sa recherche d'un nouvel emploi après avoir été placé dans un programme d'amélioration des performances en décembre 2018.

Apple a par la suite appris qu'il avait fait acte de candidature auprès de deux entreprises, dont une basée en Chine et développant un véhicule autonome.

La plainte souligne que les détails des efforts de recherche et de développement d'Apple sur son projet de véhicule autonome représentent "un secret farouchement gardé" par l'entreprise et qu'elle prend de nombreuses précautions à cet égard.

Selon le groupe, cité dans le document, la diffusion des informations récupérées par M. Chen aurait été "extrêmement préjudiciable".

Cette affaire intervient six mois après un cas similaire: un ancien ingénieur d'Apple a été accusé par le FBI d'avoir volé des secrets industriels concernant le projet de voiture autonome.

Il prévoyait d'aller travailler pour une start-up chinoise de véhicules autonomes, appelée Xiaopeng Motors, ou XMotors, à Canton (sud de la Chine).

Constructeurs automobiles et géants technologiques travaillent activement sur le développement de technologies permettant à une voiture de rouler sans conducteur et la concurrence entre ces sociétés est farouche, chacune voulant être la première à commercialiser un véhicule abouti.

Vos commentaires