Wall Street, en pleine saison de résultats, ouvre en légère hausse

Wall Street, en pleine saison de résultats, ouvre en légère hausse
La Bourse de New York est en hausse mardi peu après l'ouvertureBryan R. Smith

A découvrir

La Bourse de New York a débuté la séance en légère hausse mardi, poursuivant sur sa lancée en pleine saison de résultats et en attendant un discours important du président américain.

Vers 14H50 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,49% à 25.363,31 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,62% à 7.393,43 points.

L'indice élargi S&P 500 progressait de 0,30% à 2.733,12 points.

Wall Street avait fini dans le vert lundi, dopée par les performances de vedettes du secteur de la technologie alors que les investisseurs attendaient la diffusion, après la clôture, des chiffres trimestriels de la maison mère de Google, Alphabet: le Dow Jones avait pris 0,70% et le Nasdaq 1,15%.

Alphabet était le dernier membre du groupe des stars de la tech regroupant Facebook, Apple, Amazon, Netflix et Google (baptisé Faang), à publier ses résultats. Et "si les bénéfices ont dépassé les attentes des analystes, la frénésie de dépenses de l'entreprise a surpris les investisseurs", a remarqué Jasper Lawler, responsable de la recherche pour London Capital Group. L'action reculait de 0,30%.

Mais d'autres résultats étaient bien reçus, comme ceux du groupe de médias Viacom (+1,29%) ou du spécialiste des cosmétiques Estée Lauder (+11,70%).

Les investisseurs étaient aussi rassérénés par la réception surprise à la Maison Blanche du président de la Banque centrale américaine (Fed).

Selon un communiqué de la Fed, M. Powell y a "insisté sur le fait que sa politique dépendrait entièrement des données économiques à venir et de ce que cela signifiera pour les prévisions".

Après des mois de critiques virulentes et de menaces de limogeage de la part de Donald Trump, "cette déclaration (...) aide à réduire les craintes d'interférences politique", a estimé M. Lawler.

Les acteurs du marché attendaient par ailleurs l'allocution solennelle que le président américain doit prononcer mardi soir devant le Congrès.

Ils seront, selon Paul Donovan d'UBS, particulièrement attentifs à tout commentaire sur les négociations commerciales avec la Chine, sur le budget, le plafond de la dette, ou sur une éventuelle nouvelle paralysie des administrations ("shutdown") en cas de désaccord persistant sur le financement d'un mur avec le Mexique.

"La Réserve fédérale sera probablement réticente à changer de cap si l'administration américaine donne une impression de chaos anarchique. Donc tout indice du président sur ces sujets pourrait intéresser les investisseurs", a-t-il estimé.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans reculait à 2,706%, contre 2,724% lundi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,040%, contre 3,055% la veille.

  1. Nasdaq

Vos commentaires