La Russie dispose de davantage de missiles de croisière qu'anticipé

Russie

(Belga) La Russie a plus de missiles de croisière moyens SSC-8 qu'escompté jusqu'à présent, rapporte l'hebdomadaire allemand Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAZ) dimanche, citant une source anonyme au sein des renseignements occidentaux.

L'OTAN affirme que ce type d'armements viole le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, un accord de désarmement de 1987 duquel les USA et la Russie ont affirmé se retirer la semaine passée. Washington a longtemps accusé Moscou de fouler au pied ce pacte. Le journal allemand FAZ avance qu'en plus de deux locations connues où des missiles et des bataillons sont stationnés - à une base de lancement à Kapoustin Iar dans le sud de la Russie et à Iekaterinbourg - il y aurait deux autres endroits munis de ces engins: Mozdok en Ossétie du Nord et Chouïa près de Moscou. Chacun des quatre bataillons disposerait de quatre lanceurs sur roue, chacun pouvant transporter quatre missiles, ajoute le média allemand. Cela porte à 64 SSC-8 missiles en possession de la Russie, qui peuvent être armés avec des ogives conventionnelles ou nucléaires. Ce type de missile a une portée de 2.350 kilomètres. Avec une ogive conventionnelle de 500 kilos, la portée est de 2.000 kilomètres, poursuit l'article. Le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire entre les USA et la Russie interdit ce type de développement et la possession des missiles d'une portée de 500 à 5.500 kilomètres. La Russie prétend que son armement a une portée de 480 kilomètres uniquement. Avec les missiles dans leurs positions actuelles, l'est et le nord de l'Europe sont à portée de tirs russes, selon FAZ, qui ajoute qu'en les déplaçant, toute l'Europe peut être menacée, à l'exception du Portugal. A titre indicatif, Bruxelles se situe à environ 2.500 kilomètres de Moscou. (Belga)

Vos commentaires