En ce moment
 

Référendum sur le nom de la Macédoine - Le président du Parlement dit ne pas avoir pu voter

Grèce

(Belga) Le président du Parlement, Talat Dxaferi, membre de la minorité albanaise, a affirmé dimanche ne pas avoir pu voter car son nom "ne figurait pas sur les listes électorales" pour le référendum visant à changer le nom de la Macédoine.

"Je n'ai pas pu exercer mon droit démocratique car mon nom ne figurait pas sur les listes électorales. J'espère que c'était un cas isolé", a déclaré Talat Dxaferi, selon des propos rapportés par les médias macédoniens. Membre du principal parti de la minorité albanaise, le DUI, Talat Dxaferi était un partisan du "oui" à l'accord avec la Grèce, au référendum consultatif qui a remporté plus de 90% des suffrages exprimés. Mais ce scrutin a été marqué par une forte abstention, seulement un tiers des électeurs inscrits ayant voté. En conséquence, l'opposition de droite a contesté la légitimité de ce résultat, dont le résultat doit désormais être validé par le Parlement. La désignation à la présidence du Parlement de Talat Dxaferi en avril 2017 avait provoqué des violences dans le bâtiment: des militants nationalistes macédoniens l'avaient envahi, certains frappant violemment des élus dont celui qui devait devenir Premier ministre, le social-démocrate Zoran Zaev. Celui-ci est parvenu à évincer la droite du pouvoir en s'alliant avec les partis de la minorité albanaise qui, selon les estimations, pèse pour 20 à 25% de la population de ce petit pays balkanique de 2,1 millions d'habitants. Selon le président de la commission électorale, Oliver Derkovski, le scrutin s'est déroulé "dans une bonne atmosphère, dans le calme, avec quelques incidents mineurs". (Belga)

Vos commentaires