En ce moment
 
 

Xi appelle Merkel pour dire ses espoirs de coopération

Xi appelle Merkel pour dire ses espoirs de coopération
 
 

(Belga) Le président chinois Xi Jinping s'est entretenu mercredi au téléphone avec la chancelière allemande Angela Merkel, exprimant l'espoir d'une coopération accrue avec l'Allemagne et l'Union européenne.

Dans un contexte de tensions croissantes avec l'Europe, M. Xi a déclaré à Mme Merkel qu'il y avait "de nouvelles possibilités et des défis divers" dans les relations avec l'UE, rapporte l'agence de presse officielle Xinhua. L'idée est de prendre une ligne de conduite décisive basée sur une perspective stratégique et le respect mutuel, "excluant les interférences", a déclaré M. Xi. La conversation intervient deux semaines après que l'UE a imposé des sanctions à Pékin pour des violations des droits de l'homme, pour la première fois depuis plus de trois décennies, en raison de la persécution des musulmans ouïghours dans la région du Xinjiang. Pékin a qualifié les sanctions d'"ingérence dans les affaires internes" et a riposté par des contre-sanctions contre les politiciens, experts et institutions allemands et européens. L'agence Xinhua ne précise pas si Merkel et Xi ont parlé de ce différend. "Le développement de la Chine est une opportunité pour l'Union européenne et nous espérons que l'UE prendra une décision correcte de manière indépendante et atteindra réellement son autonomie stratégique", a déclaré M. Xi, faisant probablement référence à l'influence des États-Unis sur la politique de l'UE envers Chine. La coopération avec l'Allemagne devrait apporter plus de stabilité mondiale, a déclaré M. Xi. Il a également évoqué la collaboration concernant les vaccins Covid-19 et s'est déclaré opposé au "nationalisme vaccinal". Selon Xinhua, Angela Merkel a déclaré que l'Allemagne préparait une nouvelle série de pourparlers germano-chinois, qui doivent avoir lieu à la fin du mois d'avril, bien que cela n'ait pas encore été confirmé. La chancelière aurait également affirmé que l'Allemagne souhaitait elle aussi coopérer avec la Chine pour reprendre l'échange de main-d'?uvre "dès que possible", alors que des restrictions d'entrée strictes dues au coronavirus ont entravé les affaires avec la Chine. (Belga)




 

Vos commentaires