En ce moment
 

DéFI brise le plafond de verre en Wallonie, et s'en sort correctement à Bruxelles-Maingain

(Belga) DéFI a brisé le plafond de verre des 5% en Wallonie, dépassant le seuil des 50 élus dans le sud du pays. Il s'en est sorti correctement à Bruxelles, en regard de la forte poussée verte, a affirmé lundi le président de DéFI, Olivier Maingain, interrogé à l'issue de la réunion du bureau de la formation amarante.

"En Wallonie, le résultat est très bon là où nous avions des équipes DéFI déjà constituées. C'est prometteur. Nous nous devons de poursuivre notre travail de fond, et notre maillage là où ce n'est pas encore le cas", a commenté Olivier Maingain. DéFI fera son entrée dans quatre voire cinq collèges échevinaux (à Floreffe - 2 échevins; Tubize; Seneffe; Libramont, le fief du président de DéFI Wallonie, Jonathan Martin; et, sous réserve de confirmation, peut-être à Fleurus). "Sur Bruxelles, quand nous voyons ce que d'autres ont subi, nous considérons que nous nous sommes comportés correctement sur le plan électoral. J'observe une progression en plusieurs endroits, y compris dans le nord de Bruxelles, à Jette et à Ganshoren, ou encore à Forest, plus au sud" a ajouté le président de DéFI. En périphérie, le résultat est positif, là où les francophones sont restés unis, conformément au souhait des amarantes durant la campagne. Cela ne l'est pas, ailleurs, en particulier à Crainhem, où le maïorat échappera aux francophones "parce que le cdH les y a divisés", a encore dit Olivier Maingain. (Belga)

Vos commentaires