En ce moment
 
 

Thomas Pesquet a passé 395 jours dans l’espace en deux missions: quelle était sa vie à bord de la Station spatiale?

Thomas Pesquet a passé 395 jours dans l’espace en deux missions: quelle était sa vie à bord de la Station spatiale?
 
 

La deuxième mission dans l'espace de l'astronaute Thomas Pesquet s'est achevée mardi à l'aube avec un amerrissage réussi au large de la Floride. Au total, Thomas Pesquet et ses trois co-équipiers ont passé 6 mois au sein de la Station spatiale internationale. Mais pour y faire quoi ? Quelle était leur vie à bord et quel bilan peut-on tirer de cette mission en orbite ?

Thomas Pesquet, c’est d’abord une histoire de records. L’astronaute est le Français qui est resté le plus longtemps dans l’espace : 395 jours cumulés sur deux missions. "Si on aime les manèges de foire et les sensations fortes, un décollage en fusée, c’est ce qu’on peut faire de mieux", expliquait-il dans une de ses nombreuses communications avec la Terre. Il est aussi l’Européen qui compte le plus de sorties dans le vide spatial pour un total de 39 heures et 54 minutes.

Thomas Pesquet le photographe, surnommé l’astronaute 2.0, depuis l’espace il régale la toile de clichés exceptionnels… Comme ces photos de la Belgique vue du ciel.

"Un pays plus orangé que les autres", disait-il sur les réseaux sociaux.

Le Français partage tout avec les internautes. Il fait vivre, les coulisses de la Station spatiale comme si on y était, jusqu’aux soirées pizzas de l’équipage.

Des expériences et deux heures de sport par jour

Pendant son voyage, il s’entretient avec plus de 100.000 élèves. Thomas Pesquet a même interpellé le président français : "Ce qui m’a vraiment choqué pendant cette mission, c’étaient les phénomènes météorologiques ou climatiques extrêmes", avait-il notamment fait remarquer.

Au cours de ce vol habité, il réalise avec son équipage 200 expériences scientifiques. Un jour, il étudie le déplacement de objets dans l’espace. Un autre, il travaille sur la qualité du sommeil en vue des prochains voyages sur Mars.

Thomas Pesquet devait aussi effectuer chaque jour deux heures de sport minimum, pour contrer les effets de la gravité sur son corps, mais aussi pour garder le moral.


 

Vos commentaires