En ce moment
 
 

52,5 millions d'euros pour une peinture à l'encre chinoise millénaire

52,5 millions d'euros pour une peinture à l'encre chinoise millénaire
Une peinture à l'encre chinoise datant de près de 1 000 ans, réalisée par l'un des plus grands maîtres de littérature chinoise, Su Shi, le 26 novembre 2018 à Hong KongPhilip FONG
 
 

Une peinture à l'encre datant d'un millier d'années, réalisée par l'un des plus grands maîtres de la littérature chinoise, Su Shi, a été adjugée pour 52,5 millions d'euros (59,5 millions de dollars) lors d'une vente aux enchères à Hong Kong, a annoncé lundi la maison Christie's.

Cette peinture, l'article le plus cher jamais vendu en Asie par Christie's, est "l'un des tableaux chinois les plus rares au monde", a expliqué la maison d'enchères.

Intitulée "Bois et roche", cette peinture à l'encre sur papier représente un vieil arbre ressemblant à un dragon avec des branches fanées et un rocher pointu reposant à ses racines.

Le rouleau de 185,5 cm de long est orné de calligraphies et de poèmes chinois du XIème siècle et porte également les sceaux de 41 collectionneurs.

Su Shi, également connu sous le nom de Su Dongpo, est l'une des figures culturelles les plus importantes de l'histoire chinoise. C'était un intellectuel réputé, un poète, un peintre, un calligraphe et un homme d'État.

"Le nombre d’œuvres qui lui sont attribuées de manière certaine est très faible, probablement deux ou trois. Ses oeuvres sont extrêmement rares", a commenté Jonathan Stone, vice-président du département des arts asiatiques de Christie's.

En 2010, "Dizhuming", un rouleau de calligraphie chinoise de Huang Tingjian - disciple de Su Shi - avait été vendu 64 millions de dollars (56,4 millions d'euros) lors d'une enchère à Pékin.

Ces dernières années, les acheteurs asiatiques sont très actifs dans les ventes aux enchères de Hong Kong, jetant leur dévolu sur les diamants, peintures et céramiques anciennes qui pulvérisent tous les records.

En septembre, un triptyque abstrait de 10 mètres de long intitulé "Juin-Octobre 1985" de Zao Wou-Ki - l'un des peintres chinois les plus en vue du XXe siècle - avait ainsi été adjugé 65 millions de dollars (57,3 millions d'euros) à Honk Kong par la maison d'enchères Sotheby's.




 

Vos commentaires