Canada: 15 morts dans un accident entre un car de jeunes hockeyeurs et un camion

Canada: 15 morts dans un accident entre un car de jeunes hockeyeurs et un camion
Un véhicule des secours près du lieu d'une collision entre un camion et un bus transportant une équipe de hockeyeurs dans la province canadienne de la Saskatchewan (ouest), le 7 avril 2018Kymber RAE

Le Canada était en état de choc et en deuil samedi après la mort de 15 personnes dans un tragique accident survenu la veille dans la province de Saskatchewan (ouest), entre un camion et un car transportant de jeunes joueurs de hockey, le sport national.

Le chauffeur du camion, indemne, a été relâché et la Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale) refuse pour l'instant d'avancer des hypothèses sur les causes de la collision.

Il était environ 17H00 locales vendredi (23H00 GMT) quand un semi-remorque a percuté un autocar de l'équipe de hockeyeurs âgés de 16 à 21 ans, sur une autoroute de rase campagne à 235 km au nord-est de Saskatoon, par une température avoisinant les -20 degrés celsius.

Des images de témoins présents sur place laissaient imaginer la violence du choc: les véhicules apparaissent couchés et éventrés à une intersection de l'autoroute 335, à mi-chemin entre les localités de Tisdale et Nipawin.

"Le pays tout entier est en état de choc et en deuil aujourd'hui", a réagi le Premier ministre canadien Justin Trudeau, "le coeur brisé". "Personne ne devrait voir son enfant partir pour aller pratiquer le sport qu'il aime sans jamais le voir revenir", a-t-il regretté dans un communiqué.

Le camion semi-remorque se dirigeait vers l'ouest et le bus vers le nord lorsqu'ils sont entrés en collision, a expliqué Curtis Zablocki, commissaire adjoint de la GRC en Saskatchewan.

Les survivants ont été envoyés à l'hôpital avec diverses blessures, "dont certains dans un état critique", a encore indiqué l'officier lors d'une conférence de presse, peu avant l'annonce d'un quinzième mort.

L'entraîneur des Broncos, Darcy Haugan, a perdu la vie dans l'accident, a dit sa soeur à la télévision publique CBC, mais la police et l'équipe endeuillée ont refusé de dévoiler l'identité des victimes pour l'instant.

Venue du centre de la province, l'équipe se rendait à un match de la ligue régionale de hockey de Saskatchewan (SJHL) organisé à Nipawin.

Le lieu de l'accident étant si isolé, au milieu des plaines agricoles canadiennes, qu'il a fallu évacuer certains blessés par voie aérienne, avec deux hélicoptères spécialisés et un avion ambulance envoyés sur place, selon les secours et une photographe de l'AFP sur place.

L'ensemble des blessés ont été transportés vers des hôpitaux de Saskatoon.

"La nuit dernière a été la plus longue, la pire et la plus tragique de ma carrière", a commenté sur Facebook un médecin d'un hôpital de Saskatoon, Hassan McMasri, dont l'AFP a confirmé l'identité.

- "Moment très noir" -

Le président américain Donald Trump a indiqué sur Twitter s'être entretenu avec M. Trudeau pour l'assurer de "sa plus profonde estime" et adresser ses condoléances aux familles des victimes.

Le hockey sur glace, sport officiel du Canada, rassemble à chaque match de la Ligue nord-américaine de hockey (NHL) des millions d'adeptes du sport aux quatre coins du pays et est l'équivalent culturel du football en Europe.

Une collecte de fonds a été immédiatement lancée sur internet pour venir en aide aux victimes et avait déjà levée près de 1,2 millions de dollars canadiens (765.000 euros) vers 20H00 GMT samedi.

Les condoléances et hommages ont également abondé de la part des plus grandes équipes canadiennes de hockey, dont les Canadiens de Montréal, les Maple Leafs de Toronto et les Canucks de Vancouver.

"La NHL pleure ceux qui nous ont quitté et offre sa force et sa compassion aux blessés", a réagi Gary Bettman, président de la NHL, dans un communiqué.

A Humboldt, petite ville de 6.000 habitants d'où étaient originaires les victimes, le choc était total. "A travers le pays, il y a tout le temps des équipes qui bravent l'hiver dans un bus. Les parents ont toujours en tête que cela pourrait arriver. Malheureusement, ça s'est produit ici, à Humboldt", a dit samedi le maire de cette localité, Rob Muench. "C'est un moment très noir pour notre ville".

"Le pire cauchemar est devenu réalité", a abondé à ses côtés Bill Chow, président de la SJHL.

Ce drame fait écho à un accident similaire survenu en décembre 1986, également dans la Saskatchewan, au cours duquel quatre hockeyeurs avaient perdu la vie dans un accident de la route.

Plus récemment, en janvier 2008, sept jeunes joueurs de basketball et une adulte les accompagnant avaient perdu la vie au Nouveau-Brunswick (côte atlantique) dans des conditions similaires: un semi-remorque avaient embouti leur fourgonnette de nuit, en plein hiver.

Vos commentaires