En ce moment
 
 

Commission de la condition de la femme des Nations Unies - Aujourd'hui, il faut parvenir à dépasser l'illusion de l'égalité, a plaidé Rudy Demotte

(Belga) "Aujourd'hui, il faut parvenir à dépasser l'illusion de l'égalité", a plaidé lundi le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte lors d'un événement annexe à la 63e session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies qui s'est ouverte à New York.

La table-ronde de lundi après-midi portait sur les bonnes pratiques et politiques pour concevoir et mettre en place une protection sociale, des services publics et des infrastructures durables, au service notamment de la promotion de la représentation des femmes. Une vingtaine de pays ont pris la parole lors de cette réunion. Rudy Demotte, qui représente actuellement la Belgique à l'ONU, a noté la mise en place de quotas obligatoires de représentation hommes-femmes, depuis la loi de 2011, dans les entreprises publiques et privées. Il a souligné la progression supplémentaire dans la partie francophone du pays où les organisations non gouvernementales subsidiées se sont également vu imposer un maximum de deux tiers de membres du même sexe dans les conseils d'administration. En termes d'égalité des salaires, "bien que la Belgique est un des pays qui score le mieux", le ministre-président a mentionné la loi de 2012, qui vise à réduire l'écart de rémunération et grâce à laquelle des systèmes de monitoring constants sont mis en place dans les entreprises de plus de 50 employés. Celles-ci doivent donner des détails précis sur les grilles salariales d'évolution et d'ancienneté. Le représentant de la Belgique a été appplaudi pour sa prise de parole par l'assemblée et salué plus particulièrement par ses deux voisines de Bosnie-Herzégovine et du Brésil. (Belga)

Vos commentaires