En ce moment
 

GP des Amériques: Marquez triomphe encore à Austin en MotoGP

GP des Amériques: Marquez triomphe encore à Austin en MotoGP
L'Espagnol Marc Marquez au GP d'Argentine le 7 avril 2018JUAN MABROMATA
sport

L'Espagnol Marc Marquez a répondu à ses détracteurs en survolant pour la sixième année consécutive le Grand Prix des Amériques, 3e manche du Championnat du monde MotoGP, dimanche à Austin (Texas).

Le double champion du monde en titre a réussi un impressionnant cavalier seul pour signer la 36e victoire de sa carrière dans la catégorie-reine.

Il s'était pourtant élancé en 4e position sur la grille de départ après avoir écopé d'une pénalité de trois places pour avoir gêné son compatriote Maverick Vinales (Yahama) lors des qualifications samedi, qu'il avait dominées.

Auteur d'un excellent départ qui l'a propulsé en 2e position derrière l'Italien Andrea Iannone (Suzuki), Marquez l'a dépassé avant même la fin du premier tour.

Iannone a bien tenté de répliquer mais Marquez a repris aussitôt les commandes de la course et n'a plus été inquiété.

Le roi de la MotoGP a devancé de 3 sec 560/1000e sur la ligne d'arrivée son compatriote Vinales, qui avait hérité de la pole position suite à la pénalité de Marquez.

La 3e place est revenue à Iannone, à 6 sec 704/1000e, devant son compatriote Valentino Rossi (Yamaha), 4e à 9 sec 587/1000e, tandis que le Français Johann Zarco (Yamaha Tech3) a terminé à la 6e place, à 14 sec 231/1000e de Marquez.

Marquez, 25 ans, était au coeur d'une polémique depuis le Grand Prix d'Argentine à cause de son agressivité et de son comportement en course: il avait fait chuter Rossi qui l'avait accusé de "détruire notre sport" et qui réclamait depuis des sanctions plus lourdes.

Les organisateurs du Championnat du monde avait annoncé samedi avoir "demandé aux commissaires de la Fédération internationale de se montrer dorénavant plus sévères dans l’évaluation des infractions et dans l’attribution des sanctions".

Cette sévérité accrue avait frappé immédiatement Marquez pour avoir gêné Vinales samedi, mais l'Espagnol n'éprouvait aucune amertume avant de monter sur le podium pour la deuxième fois de la saison (2e au Qatar).

"Ma stratégie était simple: attaquer et attaquer, j'ai vite réussi à lâcher mes poursuivants, c'était une bonne course", a-t-il expliqué.

Le quadruple champion du monde est invaincu sur le Circuit des Amériques depuis l'apparition de cette étape, en 2013, au calendrier du Championnat du monde.

Avant le retour en Europe et le GP d'Espagne début mai, Marquez se replace au 2e rang du classement général, à un point seulement de l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati), 5e dimanche.

Vos commentaires