En ce moment
 

La France montre les dents face au F-35

(Belga) Si le gouvernement belge décide d'opter pour l'avion de combat américain F-35, la Belgique ne pourra pas participer au projet d'avion de chasse franco-allemand, a laissé entendre l'ambassadrice française Claude-France Arnould, selon les informations du Standaard. Selon La Libre, une décision sur le remplacement des F-16 de l'armée belge pourrait intervenir avant la fin du mois de juillet.

Selon La Libre, la N-VA a décidé de mettre le dossier du remplacement des avions de combat sur la table du conclave budgétaire. Le gouvernement fédéral est dans l'embarras, car l'offre du groupe français Dassault a été remise en dehors de la procédure officielle, or ils proposent un véritable partenariat stratégique avec la Belgique. Dans le même temps, l'offre britannique Eurofighter et le F-35 américain, qui ont répondu à l'appel dans les règles, devraient coûter moins cher que prévu. Cela pourrait permettre d'investir l'argent restant pour participer au développement d'un avion de chasse franco-allemand baptisé SCAF (Système de Combat Aérien Futur). Mais les Français, qui se sont liés à l'offre de Dassault, ne l'entendent pas de la sorte. "Si l'idée a émergé d'acheter le F-35 et de participer simultanément au SCAF, alors je dois indiquer qu'il y a un malentendu", a affirmé l'ambassadrice française, comme le relaie De Tijd. Elle n'a pas commenté une éventuelle combinaison de l'Eurofighter avec le projet SCAF. (Belga)

Vos commentaires