En ce moment
 
 

La lune, et puis Mars? Quel est l'objectif de la mission Artémis?

La lune, et puis Mars? Quel est l'objectif de la mission Artémis?
 
 

C'est une première étape : le retour de l'homme vers la Lune puisque l'objectif de la mission Artémis est de poser le pied sur la Lune en 2025, pour ensuite peut-être aller sur Mars. Mais jusque là, la route est encore longue...

La capsule pressurisé de la mission Artémis III, c'est un vaisseau qui doit ramener des hommes et des femmes sur la surface de la Lune. "Quand on regarde ce vaisseau, on voit l'histoire. C'est quelque chose qui sera enseigné dans les livres un jour", souligne Chelsea Partridge, ingénieure à la NASA. 

La mission Artémis III est programmée pour 2025. À bord de la fusée, quatre astronautes dont la première femme et le premier homme de couleur qui mettront un pied sur la Lune. Avant cela, Artémis II sera la première mission habitée. En 2024, la fusée de la Nasa effectuera un dernier voyage test pour se placer en orbite autour de la Lune. Les astronautes de cette mission ne descendront pas sur la surface lunaire. 

"Nous attendons avec impatience l'annonce de l'équipage d'Artémis II pour commencer à fabriquer leurs combinaisons. Il faut environ un an", a expliqué Kristyn Johnson, ingénieure à la Nasa.

"Nous devons tout tester pour être sûr que les astronautes qu'on envoie dans l'espace sont en sécurité et qu'ils puissent vivre dans cet environnement pour une longue période", a ajouté Darlene Pakora, directrice associée des opérations d'exploitations spatiales de la Nasa. 

Après 2025, les États-Unis comptent envoyer une mission chaque année sur la Lune. L'objectif est de s'installer durablement sur notre satellite naturel et apprendre comment aller plus loin encore : jusqu' à la planète Mars. 

"Ce sera l'aventure la plus folle du siècle, de tous les temps même. C'est complètement fou", a estimé Thomas Pesquet, astronaute. 

Le patron de la Nasa estime que le premier aller-retour vers Mars pourrait avoir lieu à la fin de la prochaine décennie. 


 

Vos commentaires