En ce moment
 
 

Mouvement de contestation à Hong Kong - Hong Kong en état d'alerte, l'aéroport pourrait à nouveau être bloqué

Chine

(Belga) Pour la deuxième fois, des protestations étaient attendues aux abords de l'aéroport de Hong Kong, samedi après-midi. Le gouvernement hongkongais a bien accordé une concession aux manifestants cette semaine, mais les contestataires ont d'autres demandes qu'ils veulent voir honorer, notamment une réforme électorale.

La police était en état d'alerte, samedi, avec des dizaines d'hommes en tenue anti-émeutes surveillant une ligne ferroviaire à grande vitesse vers l'aéroport international. Des protestataires ont prévenu sur les réseaux sociaux qu'ils tenteraient de ralentir le trafic. Les manifestants avaient usé des mêmes techniques la semaine dernière, semant le chaos à l'aéroport. Le trafic ferroviaire paralysé et les routes bloquées avaient forcé les voyageurs à faire la file pendant des heures. Certains avaient décidé de marcher plusieurs kilomètres vers la station de métro la plus proche, avant que celle-ci ne soit également fermée à cause des manifestations. L'aéroport de Hong Kong est devenu un lieu-clé de la protestation civile en cours depuis le mois de juin. Les opposants estiment que la police n'osera pas s'en prendre à eux avec du gaz lacrymogène dans un endroit aussi fréquenté et aussi international. Plus tôt cette semaine, la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam a accepté de retirer le projet de loi controversé sur les extraditions, à l'origine du mouvement de contestation. Le texte aurait permis d'extrader les résidents de l'ancienne colonie britannique vers la Chine continentale. Mais depuis son déclenchement le 9 juin, le mouvement s'est amplifié pour devenir une contestation anti-gouvernementale de masse, avec des griefs supplémentaires incluant notamment une réforme électorale. Les protestataires ont annoncé qu'ils continueraient leur combat jusqu'à ce que toutes leurs demandes soient satisfaites. (Belga)

Vos commentaires