En ce moment
 
 

Une femme en état végétatif depuis 14 ans accouche: comment le personnel de l'établissement n'a-t-il pas remarqué sa grossesse?

Une femme en état végétatif depuis 14 ans accouche: comment le personnel de l'établissement n'a-t-il pas remarqué sa grossesse?

La police américaine a ouvert une enquête pour viol après qu'une femme, en état végétatif depuis 14 ans, eut accouché dans un centre de soins de Phoenix, ont rapporté les médias américains. Aujourd'hui, plusieurs questions subsistent.

Nous vous le rapportions ce samedi: une femme dans un état végétatif depuis 14 ans a accouché d'un petit garçon aux Etats-Unis dans l'état de l'Arizona. La naissance a eu lieu le 29 décembre. Cette jeune femme âgée d'une vingtaine d'années est dans le coma depuis une noyade. Le personnel du centre Hacienda Healthcare, où elle était hospitalisée, n'avait pas remarqué qu'elle était enceinte, selon une source citée par la chaîne locale du réseau CBS. Une infirmière a été alertée quand elle l'a "entendue gémir". La jeune femme étant, en fait, en train d'accoucher.

Déterminer le géniteur

La police espère pouvoir réaliser des prélèvements ADN sur l'ensemble du personnel de l'établissement et effectue des vérifications auprès des autres patients, selon des sources citées par ABC15. Le centre Hacienda Healthcare, qui apporte des soins à environ 2.500 personnes par an dans tout l'Etat de l'Arizona, a promis dans un communiqué de coopérer avec la justice."Nous menons un audit interne de nos protocoles pour assurer que chaque résident est aussi en sécurité et bien soigné que possible", a-t-il ajouté. Le directeur de la compagnie, Bill Timmons vient de remettre sa démission.

Une ancienne employée de cette clinique, qui a ,elle-même, soigné la patiente en question, témoigne sous le couvert de l'anonymat à la chaîne ABC15: "Je la connaissais très bien cette patiente. Son monde, c'est la clinique. Elle n'a presque que les soignants qui s'occupent d'elle dans sa vie. Ce qui lui est arrivé, me met particulièrement en colère"

Cette ex employée dénonce le laxisme de l'établissement: "Normalement toutes les 15 minutes, on devait vérifier les patients dans leur lit, mais beaucoup d'entre nous ne faisaient pas ces rondes. Les gens deviennent paresseux (...) De plus, aucune porte n'était équipée d'un badge, on rentrait et sortait de l'établissement, simplement en poussant des portes, sans aucune surveillance."

Une grossesse inaperçue ou "cachée" par le personnel?

Cette infirmière se demande aussi comment les membres du staff n'ont-ils pas remarqué que la jeune femme était enceinte. "Mais comment est-ce possible de faire la toilette de quelqu'un pendant 9 mois et de ne pas remarquer qu'elle n'a plus ses règles ou qu'elle a pris du poids..."

Le docteur Greg Marchand, obstétricien-expert dans l'état de l'Arizona, est également dubitatif sur le fait que le personnel n'était pas au courant de la grossesse de la jeune femme: "C'est en effet très étrange que le personnel médical ne se soit pas rendu compte qu'elle était enceinte. Ne pas réaliser qu'elle était enceinte pouvait conduire à une situation très dangereuse pour la patiente."

En effet, le docteur a détaillé aux journalistes de CBS la nature très particulière et dangereuse de cette grossesse à hauts risques: "Être dans un état végétatif signifie que vous pouvez sentir la peine mais vous que vous êtes incapables de la communiquer. La grossesse de quelqu'un dans cette condition requiert une surveillance permanente, ainsi qu'à l'accouchement, une étape finale nécessaire d'assistance. Et cela parce que la mère est incapable de pousser par elle-même, il faut donc aller chercher le bébé, ou l'aspirer à l'aide d'un petit appareil." Et de conclure: "C'est un miracle que ce bébé soit né en bonne santé".


Pour les autres parents des patients, c'est la peur et l'incertitude

Furieux et effarés, les parents d'autres patients cherchent à les changer de structure et multiplient les appels à l'aide dans les médias. "Nous sommes tous sous le choc. C'est énervant. C'est vraiment épuisant de vivre cela. Nous ne serons rassurés que lorsqu'ils auront trouvé le coupable. Nous nous sentons piégés. Parce que trouver un autre établissement qui correspond aux besoins de nos enfants, n'est pas évident", a confié Karina Cesena à la chaîne de télévision FOX 10. Depuis, la révélation de cette histoire, elle ne quitte plus le chevet de sa fille de 22 ans, hospitalisée depuis deux ans dans cet établissement. Cette maman a peur: "Nous ne savons pas qui lui a fait cela. Cela peut être un membre de sa famille, un membre du personnel. Nous ne savons pas."

La famille de la jeune femme n'a pas encore réagi publiquement

Aucune information n'a filtré concernant la famille de la jeune femme. L'ancienne infirmière de l'établissement, interrogée sous le couvert de l'anonymat se souvient de la famille de la patiente en question: "Cette jeune femme recevait la visite environ tous les 2 mois de ses proches: un groupe d'une quinzaine de personnes qui faisait le déplacement ensemble."

Ce n'est pas la première fois que des faits semblables sont signalés aux Etats-Unis, rappelle le Washington Post. Dans l'état du Massachusetts, en 1998, une femme de 24 ans, dans le coma depuis 5 ans avait donné naissance à une fille prématurée. En 1996, une jeune femme de 29 ans dans un état végétatif depuis 10 ans avait donné naissance à un petit garçon mais était décédée peu de temps après.


Vos commentaires