En ce moment
 
 

Bruxelles : trois militaires surveilleront les enfants d’une école maternelle

 
 

Suite à un manque cruel de personnel, une école maternelle de Bruxelles a exceptionnellement pu obtenir l’aide du ministère de la Défense, qui a décidé de mettre 3 militaires à sa disposition pendant 7 jours. Les soldats seront chargés de prendre soin de petits enfants âgés de 2 à 5 ans.

Bottines de soldats aux pieds et mitraillette à la main, les trois militaires appelés en renfort dans une école maternelle de Bruxelles ont fait une apparition remarquée. Impressionnés par cet attirail de guerre, certains bambins n’ont plus décollé leurs yeux des officiers. "C’est vrai que ça fait bizarre, mais ils s’en sortent très bien", explique madame Dupemperce, titulaire de la classe de 1ère maternelle, qui semble se réjouir d’une présence on ne peut plus virile à ses côtés.

Des parents partagés

Du côté des parents, les avis sont plus mitigés. Laurent, le papa de la petite Emilie, ne soutient pas cette démarche : "Je ne comprends pas comment on peut laisser dans hommes armés, quels qu’ils soient, s’occuper d’enfants en bas âge. C’est ahurissant", estime ce parent qui a tenu à être reçu à ce sujet par le directeur de l’école, Christian Ledur. Quant aux mamans, certaines se disent enchantées : "Un peu de discipline, ça leur fera du bien", plaisante Lise, la maman du petit Cédric.

Une mesure exceptionnelle

Les trois militaires ont été choisis sur base de leur expérience, comme le rappelle de façon détournée cet officier : "Au départ, nos chefs ont évoqué des patrouilles militaires dans les stations bruxelloises de la STIB. Mais on nous a mis sur une autre opération… ", révèle Jérôme Piquole. Du côté du Service Public Fédéral de la Défense, on insiste sur le caractère exceptionnel de ce coup de main donné à l’école maternelle bruxelloise : "Il s’agissait d’une situation que l’on peut qualifier d’urgente", justifie-t-on au SPF.




 

Vos commentaires