En ce moment
 
 

Le niveau de vigilance relevé à Molenbeek: voici ce qui change

 
 

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) en Belgique a relevé vendredi dernier le niveau de vigilance à Molenbeek en raison des échauffourées qui ont éclaté jeudi et vendredi soir. Le dispositif policier sera donc adapté afin de pouvoir réagir aux menaces.

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) en Belgique a relevé vendredi dernier le niveau de vigilance à Molenbeek en raison des échauffourées qui ont éclaté jeudi et vendredi soir dans la commune, a indiqué mardi André Vandoren, directeur de l'OCAM. Le niveau de vigilance est ainsi passé de 2 (niveau moyen) à 3 (niveau grave) sur une échelle qui en compte quatre.

"Je crois qu'à partir du moment où on a été confronté aux événements qui ont eu lieu, et certainement avec certains appels par le porte-parole de Sharia4Belgium de venir à Molenbeek pour manifester, et pas de façon pacifique, je pense qu'il était absolument normal qu'on remonte le niveau d'alerte. A partir du moment où nous avons élevé l'alerte au niveau 3 sur 4 niveaux, il est certain que nous transmettons cela au centre de crise qui adapte le dispositif au point de vue policier et de manière à savoir répondre à toutes les menaces qui peuvent se préciser", a indiqué André Vandoren, directeur de l'OCAM.

"Niveau élevé au sens large"

Jeudi et vendredi soir, des confrontations ont eu lieu entre la police et des activistes devant le commissariat de la rue du Facteur, à Molenbeek-Saint-Jean. Les manifestants venaient protester contre le contrôle d'identité d'une jeune femme en niqab. Cette dernière semblait faire partie de l'organisation islamiste Sharia4Belgium et ce sont ses membres qui auraient mené les actions devant le poste de police jeudi et vendredi soir.

"Le niveau a été relevé dans la commune de Molenbeek au sens large et est pour l'instant maintenu", a ajouté André Vandoren. Cette hausse du niveau d'alerte est uniquement liée aux troubles survenus dans la commune ainsi qu'aux activités de Sharia4Belgium, a encore souligné le directeur de l'OCAM.


 




 

Vos commentaires