En ce moment
 
 

Le quartier du palais de justice de Bruxelles bouclé: le sort de 6 suspects liés aux attentats discuté devant la chambre du conseil

Le quartier du palais de justice de Bruxelles bouclé: le sort de 6 suspects liés aux attentats discuté devant la chambre du conseil
 
 

Mohamed Abrini, l'homme au chapeau des attentats de l'aéroport de Bruxelles, n'a pas comparu en personne, jeudi matin, devant la chambre du conseil de Bruxelles. Il était représenté par son avocat, ont rapporté plusieurs sources. Outre six suspects dans l'enquête liée aux attentats de Bruxelles, d'autres ont aussi comparu dans les dossiers de terrorisme, dont les attentats à Paris.

Osama Krayem, le deuxième homme du métro de Maelbeek, a lui comparu en personne devant la chambre du conseil jeudi, a indiqué son avocate Gisèle Stuyck. Celle-ci n'a pas fait davantage de commentaires.

La chambre du conseil de Bruxelles a prolongé d'un mois jeudi la détention de Mohamed Abrini, qui a avoué être "l'homme au chapeau" des attentats de Zaventem, et de cinq autres suspects, indique le parquet fédéral dans un communiqué.

Le mandat d'arrêt d'Osama Krayem, de nationalité suédoise et deuxième homme du métro de Maelbeek, a également été prolongé d'un mois, tout comme ceux de Bilal El Makhoukhi et Hervé B.M., interpellés en même temps qu'Abrini et Krayem. La détention d'Ibrahim et Smaïl Farisi, les deux frères suspectés d'avoir aidé Khalid El Bakraoui, le kamikaze du métro, et Osama Krayem en louant l'appartement d'Etterbeek, est aussi prolongée d'un mois. S'ils font appel de la décision, il comparaîtront dans les quinze jours devant la cour d'appel.

Carine Couquelent, l'avocate de Hamza Attou,  interrogée par notre journaliste Benjamin Samyn expliquait dans notre RTLinfo 13H que son client était pour elle, innocent: "On a rien demandé de particulier. Je vous rappelle que l'instruction est secrète mais je crois quand même pouvoir affirmer que ce jeune homme a été complètement dépassé par les événements. Il est dévasté et se rend compte qu'il a mis le doigt dans un engrenage terrible. Mais je pense quand même qu'il n'a pas 131 morts sur sa conscience."

Des mesures de sécurité strictes ont été prises en vue de l'audience jeudi au Palais de Justice de Bruxelles. Plusieurs rues ont notamment été fermées.




 

Vos commentaires