En ce moment
 

Bruxelles: un homme abattu par la police hier soir rue du Noyer

Bruxelles: un homme abattu par la police hier soir rue du Noyer

M.F., un homme âgé de 32 ans qui aurait menacé les habitants d'un immeuble de la rue du Noyer à Bruxelles dimanche soir avant de se retrancher dans son appartement armé d'un couteau, a été abattu par la police. Une autopsie du corps a été ordonnée, indique lundi le parquet de Bruxelles. Une enquête a été ouverte sur les menaces proférées par M.F. et une autre sur l'usage de l'arme à feu par les services de police.

Hier soir, la police est intervenue dans la rue du Noyer à Bruxelles. Selon plusieurs témoignages, un homme, couteau à la main, se montrait menaçant. L'homme a été abattu par les forces de l’ordre. "Nous avons entendus plusieurs cris. Il semblerait que ce soit un forcené en état d’ivresse. Il y avait une vingtaine de véhicules de polices", raconte un voisin.


Rapidement un périmètre de sécurité a été mis en place

Vers 22 heures, les services de police de la zone Bruxelles-Capitale Ixelles sont appelés par l’habitant d’un appartement situé à 1000 Bruxelles, Rue du Noyer. Le suspect M.F. aurait menacé les habitants, en leur disant de quitter le bâtiment, car celui-ci serait la propriété de son grand-père. M.F. sort de son appartement avec un couteau en main et se dirige directement vers les policiers. La police a évacué les habitants et un périmètre de sécurité a été mis en place.


Il tente de poignarder un policier

Le suspect sort à plusieurs reprises de son habitation, à chaque fois avec le couteau en main et refuse de déposer son couteau, après plusieurs injonctions de la police. La brigade anti-agression (BAA) de la police de Bruxelles Capitale Ixelles était rapidement sur place. La BAA lui a demandé à plusieurs reprises de déposer son couteau. La BAA a finalement utilisé du gaz (pepperspray) et a tiré plusieurs fois avec une arme à air comprimé, mais en vain. Quand le suspect s’est approché et a voulu poignarder un membre de la BAA, ces derniers ont tiré un coup de feu en sa direction. M.F. a été neutralisé et confié au services de secours, déjà sur place. Environ une heure plus tard, M.F. est décédé des suites de ses blessures.


Une enquête également sur l'usage de l'arme à feu par la police

Ine Van Wymersch, premier substitut du procureur du Roi, indique dans un communiqué: "Comme la procédure le prescrit, deux enquêtes parallèles ont été entamées: une enquête sur les menaces proférées par M.F et une autre sur l’usage de l’arme à feu par les services de police. Le labo de la police fédérale est requis sur place. Plusieurs témoins ont été entendus. Un expert balistique a été désigné et, dans le courant de la journée, une autopsie aura lieu. D'autres devoirs d’enquête sont également en cours. Des premiers éléments d’enquête sur l’usage de l’arme, il semblerait que les procédures auraient été suivies."

L’oncle du suspect a indiqué que M.F. souffrirait depuis un certain temps de troubles psychologiques et qu’une procédure pour une mise en observation aurait été entamée.

Vos commentaires