En ce moment
 
 

"Courses, bruits d'échappement, musique à fond": des rodéos urbains à Charleroi perturbent la vie des riverains

 
rodéos urbains
 

Dans la région de Charleroi, plusieurs riverains et entreprises d’un zoning sont excédés par la tenue de rodéos urbains. Ils sont de plus en plus fréquents. Ces rassemblements de voitures souvent très puissantes provoquent du bruit et des déchets de pneus. Et peuvent parfois provoquer des dégâts. La police manque de moyens pour intervenir.

Les rassemblements sont partagés sur différents réseaux sociaux. Des démarrages en trombe. Des coups d’accélérateur et le volume sonore de l’autoradio poussé à fond. Le zoning de Jumet semble être devenu un endroit prisé des amateurs de rodéos urbains. Mais si cette zone d’activité économique est déserte en pleine nuit, c’est vite oublier les habitations, installées à 200 mètres à peine.

"Ça dure toute la nuit: de 8h du soir à 5h du matin. Quasiment tous les week-ends. Mon fils ne peut pas dormir, moi non plus. C'est un enfer", témoigne un riverain.

"C'est à croire qu'ils roulent sans pot d'échappement. C'est énorme. Ils sont à 250 mètres, sur la rue d'Édimbourg".

"Ils font des courses, il y a des bruits d'échappement, la musique à fond. On ne dort plus. Avec les bébés, c'est horrible", nous raconte une maman, qui envisage de déménager.

L’intercommunale Igretec qui gère le site dit n’avoir d’autres recours que de prévenir la police. Contactée, la zone de police de Charleroi ne désire pas réagir. Elle dit connaître la situation. Et souhaite un appui de la police fédérale pour intervenir plus efficacement sur ces rassemblements.


 

Vos commentaires