En ce moment
 
 

Grave accident à Brye: un train percute violemment un véhicule et fait deux morts

 
 

Un train a percuté un véhicule qui se trouvait sur les voies de chemin de fer à un passage à niveau, jeudi soir. La collision s'est produite à Brye, un petit village de la commune de Fleurus, situé juste à la frontière avec Villers-la-Ville.

Deux personnes sont décédées à la suite de la collision entre un véhicule et un train survenue jeudi soir sur un passage à niveau à Brye (Fleurus), a indiqué la zone de police Brunau. Les deux passagers du véhicule ont été tués sur le coup. Le trafic ferroviaire de la ligne 140 entre Fleurus et Ottignies est interrompu.

La collision s'est produite jeudi soir vers 20h15 sur un passage à niveau situé à la limite des communes de Brye et Marbais, précise la polie locale. Pour une raison encore inconnue, la voiture s'est engagée sur les rails et a été percutée par un train de la ligne 140 reliant Ottignies à Charleroi. Le véhicule a été traîné sur une longue distance, précise Infrabel. La zone de police Brunau confirme que les deux personnes présentes à l'intérieur du véhicule sont décédées. Une enquête a été ouverte par la police fédérale des chemins de fer.

Les trains circulent sur une voie entre Fleurus et Ottignies après l'accident

Les trains doivent circuler sur une seule voie entre Fleurus et Ottignies au lendemain de la collision mortelle. L'épave du véhicule a été évacuée pendant la nuit à l'aide d'une grue.

C'est maintenant le train accidenté qui doit être dégagé. Il sera remorqué à l'aide d'un second train, a expliqué le gestionnaire du réseau ferroviaire. Une inspection complète de la voie sera ensuite réalisée afin de s'assurer qu'elle n'a pas été endommagée. La voiture accidentée a en effet été traînée sur plusieurs centaines de mètres lors de l'accident. Ce n'est qu'après ces opérations qu'une remise en service totale pourra être autorisée dans la zone. Les trains doivent se partager une voie vendredi matin. Il ne s'agit pas d'une ligne très empruntée, cela ne devrait pas causer de gros retards, selon Infrabel.

 

© Fabian Vanhove
 




 

Vos commentaires