En ce moment
 
 

Le bourgmestre de Tournai demande la réouverture RAPIDE des commerces sinon "les Wallons picards iront en France"

Le bourgmestre de Tournai demande la réouverture RAPIDE des commerces sinon
© Belga
 
 

Le comité de concertation se réunira vendredi après-midi pour évaluer les mesures sanitaires prises jusqu'au 13 décembre pour endiguer la deuxième vague de Covid-19 et organiser la fin de l'année. Des assouplissements sont attendus pour les commerces non essentiels ainsi que la mise au point d'un "instrument de navigation" à plus long terme. Des voix s'élèvent aussi afin de desserrer un peu l'étau pour les fêtes de Noël.

Paul-Olivier Delannois, bourgmestre de Tournai, s'est exprimé ce vendredi matin sur les ondes de Bel RTL. Il demande au gouvernement la réouverture rapide des commerces, car sa commune se situe à proximité de la France. "Le problème est surtout la prise de position prise par la France. Nous avons souhaité, via la Task Force, sensibiliser le Premier ministre Alexander De Croo en lui disant: "Vous savez, dès lors que les commerces sont ouverts en France, si on ne fait rien, ce qui va se passer obligatoirement, c'est que toute une série de Wallons picards vont se déplacer vers la France. Et c'est problématique, car sur un même périmètre, vous aurez de plus en plus de personnes et donc le Français et le Belge risquent de se contaminer", a-t-il expliqué. 

"Toutes les conditions pour une troisième vague seront réunies"

Cependant, Paul-Olivier Delannois précise qu'il souhaite une réouverture "raisonnée" des boutiques. "Je pense qu'il faut vraiment que cela soit 'raisonné', car la situation hospitalière, aujourd'hui, est plus grave qu'au pire de la première vague, il ne faut pas l'oublier. Moi, je fais toujours appel à l'intelligence collective. Je pense que, tant les commerçants que les clients, peuvent avoir ça en tête. Et donc une réouverture avec toute une série de règles pourrait régler pas mal de problèmes, car si nous laissons nos magasins fermés, tout le monde va partir en France et toutes les conditions pour une troisième vague seront réunies. Ce que bien évidemment, nous voulons éviter", a ajouté le bourgmestre de Tournai.

Un comité de concertation très attendu se tient aujourd'hui: voici les points qui seront abordés

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce vendredi 27 novembre ?


 




 

Vos commentaires