En ce moment
 
 

Drame à Trooz: des résidents inondés impossibles à évacuer en raison de conditions trop dangereuses

 
 

En raison des fortes intempéries qui continuent de s'abattre sur la province de Liège, à Trooz, l'évacuation des citoyens ne peut plus être réalisée. "L'armée est venue en renfort aux alentours de 22h00 (mercredi) mais l'opération de sauvetage à l'aide de bateaux a dû être stoppée à cause des conditions trop dangereuses", a expliqué jeudi midi le bourgmestre Fabien Beltran.

Vous avez été nombreux à nous contacter via le bouton orange Alertez-nous car inquiets des inondations à Trooz. Si une cinquantaine de personnes ont pu être évacuées de leur habitation, beaucoup d'autres citoyens, des centaines, attendent toujours l'arrivée des secours. "Nous rencontrons plusieurs problèmes, notamment face à des familles avec enfants qui sont coincées. À l'heure actuelle, il est impossible de leur venir en aide alors que certains bâtiments menacent de s'effondrer", s'est inquiété le maïeur très ému par cette situation dramatique.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Un bateau avec des pompiers d'Anvers allant chercher des sinistrés s'est d'ailleurs retourné. Alors que l'arrivée de pompiers et d'hélicoptères était annoncée, leur intervention ne pourra se faire que si la météo le permet et lors de la décrue... 

De nombreux témoignages nous sont parvenus via Alertez-nous: des familles réfugiées sur leur toit, maisons qui se fissurent et tremblent, de l'eau jusqu'au deuxième étage... 

De nombreux habitants, familles et personnes âgées, sont bloquées chez elles depuis hier fin d'après-midi, parfois sur le toit, dans l'attente que les secours arrivent. Impuissants face à la montée des eaux et les intempéries qui ne s'arrêtent, vous avez été extrêmement nombreux à nous contacter via le bouton orange Alertez-nous. "Des gens sont coincés au deuxième étage de leurs maison à Trooz dans la Brouck et pareil à la Fenderie. L’armée et les pompiers ne sont malheureusement pas assez. Ils n’ont plus accès à manger, boire et plus de courant depuis hier 17h00", nous envoie une internaute via le bouton orange Alertez-nous.

Le rez de chaussé est complètement sous l’eau

Le centre d'accueil Regina Pacis à La Brouck (commune de Trooz) est aussi dans une situation délicate: "Je suis l’infirmer du centre d’accueil, mon autre collègue infirmier qui a travaillé cette semaine, ainsi que mon frère qui gère sont coincés avec 42 résidents depuis hier matin sans nourriture, sans électricité", nous écrit-il via le bouton orange Alertez-nous. "Le rez de chaussé est complètement sous l’eau et donc inaccessible, ils ont montées tout les patients à l’étage mais le niveau de l’eau n’est qu’à 2 mètre d’eux et il continue de pleuvoir", s'inquiète-t-il. "La majorité des patients sont atteint de trouble psychiatrique et beaucoup de patients à mobilité réduites (chaise roulante , gadot, béquilles .. )".

"Mon fils (Lionel) de 25 ans est toujours coincé avec son chien et son lapin dans sa maison à Trooz rue de Verviers 16. L'eau est montée à l'étage maintenant et il doit se réfugier au grenier. La maison tremble. Il attend toujours les secours depuis hier. Il a presque plus de batterie. Nous sommes très inquiets. Il a peur, toute la famille a peur", désespère Monique, inquiète pour son fils. "Désormais il sent sa maison se fissurer et bouger par moment, c’est atroce, il va mourir là! Les services de secours sont saturés et ne répondent plus. Cette situation est atroce", complète le meilleur ami de Lionel. 

Le cas de Lionel n'est malheureusement pas isolé, de nombreuses personnes sont dans la même situation, dans le flou, sans nourriture ni eau, avec leur maison inondées, l'eau montant parfois jusqu'au 2e étage, les obligeant à se réfugier dans leur grenier ou sur leur toit. "Notre grand-mère est coincée dans son immeuble avec 2 voisines et une enfant. Nous n'avons plus de nouvelle, les secours font marche arrière tant le courant d'eau est important. Nous avons besoin d'aide à Trooz", supplie Laura via le bouton orange Alertez-nous. 

 Des personnes âgées flottent sur leur table de salle à manger

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

"Nous avons des copains qui sont coincés dans leur maison avec l'eau jusqu'au 1er étage. Ils se sont réfugiés dans le grenier. Ils n'ont plus de réseau téléphonique. Le niveau d'eau continue de monter. Ils habitent Rue de Verviers 21 D à Trooz juste à côté du barrage Vesdre", s'inquiète Thibault.

"Rue aubépine, des personnes âgées flottent sur leur table de salle à manger. Les voir mourir à petit feu sans pouvoir rien faire me donne la nausée", nous écrit une autre internaute. "25 personnes dont 2 bb et 7 personnes âgées sont coincées rue dés aubépines... une dame de 81 ans est également coincée seule chez elle", complète Charlène très inquiète. La situation est dramatique à Trooz où depuis hier de violentes intempéries frappent le village, laissant place à d'énormes inondations. 

Ils sont coincés avec leur papa au premier étage l'eau monte de plus en plus

"A l'aide ! Des gens sont sur les toits à Trooz. Mes enfants sont en danger et n'ont plus d'eau, plus de nourriture, plus de courant, plus de téléphone. Ma fille de 9mois est prise des bronches. Mon fils de 3ans est en état de choc. Ils sont coincés avec leur papa au premier étage l'eau monte de plus en plus et s'infiltre pas le toit. J'ai peur que ma maison s'effondre", témoigne cette maman désespérée qui est, à l'heure actuelle, sans nouvelle de sa famille. 

Monique, maman d'un jeune âgé de 25 ans bloqué dans son grenier depuis 24h, livre un témoignage poignant 

"Mon fils est toujours coincé avec son chien et son lapin dans sa maison à Trooz. L'eau est montée à l'étage, il a du se réfugier au grenier. Il attend toujours les secours depuis hier. Nous sommes très inquiets. Il a peur, toute la famille a peur", nous écrivait Monique aux alentours de 12h ce jeudi via le bouton orange Alertez-nous. Cette maman très inquiète pour son fils de 25 ans, Lionel qui est seul chez lui depuis hier, nous a contacté pour alerter sur la situation dramatique à Trooz où les conditions sont tellement dangereuses que les secours ne peuvent même plus venir en aide aux sinistrés. 

"On n'a plus de nouvelle de lui. On est dépités, on ne sait plus quoi faire...", explique Monique, impuissante, au téléphone. Contactée aux alentours de 15h, elle nous apprend que la situation reste inchangée, son fils étant toujours bloqué chez lui tout seul dans son grenier. "Je sais que les accès ne sont pas faciles mais ça fait depuis hier et ça fait 6h qu'on promet des secours", s'inquiète-t-elle. "On n'en peut plus, c'est vraiment l'angoisse", confie-t-elle. 

On le veut vivant, on veut y arriver, on veut notre fils

Malgré la promesse faites, les secours ont du mal à se faire un passage pour venir en aide aux habitants de Trooz, comme l'a déclaré le bourgmestre de la commune. "On ne voit pas les secours arriver et je vous avoue que nous on va aller jeter un coup d'oeil même si on ne sait pas y accéder parce qu'on n'en peut plus", sanglote la maman, désemparée face à la situation que vit son fils, et prête à braver les intempéries pour tenter de l'aider. "C'est très difficile. On le veut vivant, on veut y arriver, on veut notre fils", sanglote Monique, dépassée par la situation dramatique que vit son fils de 25 ans.

"Il est coincé depuis hier, les eaux ont commencé à monter vers 12h. Et puisque personne ne se doutait que l'eau allait monter comme ça, il n'a pas quitté sa maison", précise Monique. Bloqué depuis 24h chez lui, Lionel s'est réfugié dans son grenier avec son chien et son lapin, le seul endroit encore au sec de la maison. "Il a de l'eau, encore heureux! Il avait fait une petite réserve et a pris le minimum dans un sac à dos" pour survivre.

Inquiète, Monique explique que devant la maison de Lionel, il n'y a plus de route, que de l'eau qui recouvre tout: "Il est vraiment le long de la Vesdre qui est sortie de son lit, on ne voit plus la route ni rien, c'est juste du courant. Il ne pouvait déjà plus sortir à partir du moment où l'eau a atteint la cuisine hier, il ne savait rien faire", poursuit-elle. "Il est très mal placé, il est à l'intersection du grand carrefour qui va sur Chaudfontaine".

La maison de Lionel est située rue de Verviers à Trooz où encore une dizaine de personnes, selon Monique, attendent d'être évacuées. Nous avons d'ailleurs reçu énormément de témoignages via le bouton orange Alertez-nous qui confirment que de nombreuses personnes, familles, enfants en bas âges et personnes âgées, attendaient toujours d'être secourues rue de Verviers ce jeudi, allant jusqu'à se réfugier jusque sur leur toit dans les cas les plus graves. 

"Il est vraiment coincé. Sa maison tremble, elle bouge", ajoute Monique. Un pilonne électrique est même tombé devant chez lui, "tout s'est arraché". "A ce moment-là, il a eu peur, il a cru que sa façade allait tomber", explique Monique. "Il n'a plus d'électricité. Il a su recharger son téléphone grâce à son PC pour pouvoir communiquer avec nous et sa copine", continue la maman, mais la famille reste sans nouvelle de Lionel pour le moment, son téléphone s'étant probablement déchargé.

"On n'a plus rien. C'est difficile", soupire la maman de Lionel, fort inquiète pour son fils qui venait d'emménager dans sa maison il y a tout juste "6 mois" avec sa copine. "C'est vraiment triste pour un jeune couple. Mais c'est matériel, on va pas se plaindre, nous on le veut juste en vie, on veut notre fils", termine-t-elle en larmes.

A Chaudfontaine, la commune a lancé un appel pour des bateaux à moteurs

À Chaudfontaine, la commune a lancé un appel pour des bateaux à moteurs afin d'aller secourir la population. "Les bateaux de l'armée ont rencontré des problèmes alors que les appels de détresse se multiplient", a précisé le bourgmestre Daniel Bacquelaine. Le cabinet du gouverneur de la province de Liège a de son côté indiqué que tous les moyens étaient mobilisés pour tenter de secourir les personnes dans le besoin.

Numéro d'urgence

Un numéro d'urgence a été mis à disposition de la population de Trooz si vous souhaitez être évacué et que vous êtes impacté par la montée des eaux: 04/361.54.11. Par ailleurs, les autorités communales invitent sa population à ne pas sortir de chez elle, et de fermer les robinet d'arrivée de gaz, d'eau et d'électricité. Il est également recommandé de rejoindre les étages avec provisions. 

LA WALLONIE SOUS EAU CE JEUDI: LE DIRECT

LA WALLONIE SOUS EAU: VOS TÉMOIGNAGES EN PHOTO/VIDÉO

> POUR VENIR EN AIDE AUX SINITRÉS, RTL A CREE UN GROUPE SUR FACEBOOK

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires