En ce moment
 

Attaque à la tronçonneuse dans un café à Marche-en-Famenne: le bras sectionné est un élément décisif

Attaque à la tronçonneuse dans un café à Marche-en-Famenne: le bras sectionné est un élément décisif

Le tribunal correctionnel de Marche a prononcé mercredi une peine de 9 ans d'emprisonnement à l'encontre de Cédric M., 36 ans, pour tentative de meurtre. L'intéressé avait fait irruption dans un café armé d'une tronçonneuse avant d'agresser et de blesser un client de l'établissement.

Les circonstances exactes dans lesquelles les faits se sont déroulés demeurent floues en raison de la confusion qui régnait sur place et de l'état d'imprégnation alcoolique des différents protagonistes, souligne le tribunal dans son jugement.

Alors qu'il se trouvait dans un café de Harsin (commune de Nassogne) le 9 juillet 2017, Cédric M. s'emparé d'une tronçonneuse qu'il détenait dans son coffre de voiture et s'en est pris à l'une des personnes présentes à l'intérieur et dont l'attitude l'avait énervé, lui sectionnant partiellement le bras dans la manoeuvre.

Pour le juge, cette blessure est la conséquence d'un geste défensif ayant permis à la victime de parer le coup de son agresseur. "Monsieur ne doit son salut qu'à ce geste défensif", souligne le tribunal, déclarant l'intention homicide établie sans toutefois retenir la préméditation.

Cédric M. ayant pris la victime en chasse alors qu'elle prenait la fuite à bord de sa voiture, l'altercation a dégénéré en course poursuite qui s'est soldée par un accident de la route.

Le tribunal n'a pas retenu la tentative de meurtre pour ce deuxième épisode, disqualifiant la prévention en lésions corporelles involontaires résultant d'un accident de roulage. Le juge a souligné l'extrême gravité des faits, la dangerosité dont l'intéressé fait preuve quand il est sous l'influence de la boisson, ainsi que le risque de récidive élevé.

Vos commentaires