En ce moment
 
 

Des dizaines d'animaux abandonnés à Le Roux: "Le poney est mort dans les bras de mon collègue"

Un propriétaire parti en vacances, des dizaines d'animaux, quelques bacs d'eau et de nourriture... et le soleil du mois de juillet. Un cocktail dramatique pour un poney de la région de Fosses-la-Ville.

Sur base de plaintes anonymes, l’ASBL Société d'Aide et de Protection aux Animaux en Détresse (SAPAD) est intervenue dimanche dernier (le 21 juillet) au sujet de plusieurs animaux laissés à l’abandon à Le Roux, un village situé près de Fosses-la-Ville, en province de Namur. Le propriétaire était en vacances...
" On s’est empressés d’y aller pour vérifier de visu. Et à notre grande stupéfaction, parce que souvent les gens extrapolent, il était vital et urgent d’intervenir de manière à pouvoir apporter de la nourriture aux animaux, et les abreuver, surtout avec ces périodes caniculaires ", nous a confié Noël Hespel, le président de l'ASBL. 
Trop tard pour le poney
L'intervention de l'ASBL a permis de sauver quelques animaux. " Mais malheureusement pour le poney, c’était déjà un peu trop tard. Dès que je suis arrivé, je l'ai humecté, je l'ai mis à l'ombre, mais il n'avait déjà plus de réaction. Dans la voiture, il a rendu l'âme dans les bras de mon collègue ".
"Je plains ce petit poney qui a vécu là, sur le sable. Il est peut-être resté là 48h ou 72h en plein soleil".
Pas d'ombre
"Disons qu’il avait la nuit pour récupérer. Mais il n’avait même pas l’opportunité d’essayer de ramper pour aller s’abriter à l’ombre ou avoir un point d’eau".
Et si l'ASBL de Noël n'était pas intervenu à temps, "les autres, on les aurait retrouvés dans le même état".
"On a récupéré un chien"
En plus du poney décédé, il y avait trois shetlands, environ une dizaine de poules, une dizaine de lapins et deux chiens.
" L'un d'eux s’est fait écraser par une voiture, la veille de notre arrivée. Il a été tué et enterré par le plaignant. Un autre se trouvait sur place avec des poils hirsutes, des problèmes de peau et du pus dans les yeux. On l’a récupéré ", s'est félicité M. Hespel.
Pas assez de contrôle
Ce président d'une ASBL qui protège les animaux estime " qu’il n’y a pas assez de contrôles. On devrait responsabiliser davantage les propriétaires d’animaux et leur rappeler que toute douleur est aussi intense pour eux que pour nous. Il faudrait instaurer un permis de détention, comme pour une arme ".  
Ce genre d'histoire d'animaux délaissés, il n'en a que trop en mémoire…
Quelques bacs pour 15 jours de vacances
 
Cet abandon a choqué plus d'une personne. Car le propriétaire, "réputé violent", d'après ce qu'on a confié à M. Hespel, est parti quinze jours en Normandie, en laissant 6 à 7 bacs de nourriture et d'eau.
Gaby habite la région et, à 69 ans, est révoltée. "J'ai quatre chiens à la maison, vous pensez, c'est quelque chose d'inimaginable que de les abandonner. On est à une époque où on ne s'occupe plus de rien. On prend les animaux pour des jouets" , nous a-t-elle raconté après avoir contacté la rédaction via la  page "Alertez-nous" .
Une enquête est actuellement menée par la zone de police locale.

Vos commentaires