Margaux et Justine sont déjà de retour à l'école: elles expliquent à quoi servent les cours préparatoires (vidéo)

La rentrée se prépare peu à peu dans les hautes écoles et les universités. Les élèves sortis de secondaire ont la possibilité de suivre des cours préparatoires dans les universités. A quoi servent-ils? Nos journalistes Thibault Balthazar et Alain Hougardy se sont rendus à Namur ce lundi matin.

Les futurs étudiants en médecine de l'université de Namur sont déjà de retour sur les bancs de l'école, avec trois semaines d'avance. Nos journalistes Thibault Balthazar et Alain Hougardy ont rencontré Margaux et Justine. Pour elles, ces cours préparatoires, c'est une répétition générale avant l'examen d'entrée qu'elles doivent repasser en septembre. "Ca fait quelques semaines que j'étudie mais ça me permet de vraiment tout revoir et de me forcer à bien étudier", confie Justine à notre micro.

Justine connaît un peu l'université de Namur qu'elle a fréquenté l'an dernier. Quant à Margaux, elle sort de rhéto. Cette rentrée anticipée lui permet donc de se familiariser à ce nouvel environnement, bien différent de l'école secondaire. "C'est l'occasion de découvrir un peu les bâtiments, de voir les différents endroits, les différentes facultés et donc ça nous aide déjà à se repérer un petit peu", dit-elle.

"Se mettre dans le bain"

Après un parcours laborieux dans les couloirs, les deux jeunes femmes finissent par trouver le bon local. Elles tombent sur un professeur qui enseigne les mathématiques à l'athénée de Namur; il a été appelé par l'université pour donner les pré-requis nécessaires aux futurs étudiants. "Ayant moi-même suivi les cours préparatoires quand je suis arrivé aux études ici, je trouve cela hyper intéressant pour se mettre dans le bain tout simplement, ça permet déjà aussi de se faire des connaissances et puis c'est pas mal de réactiver certaines connaissances", explique Laurent Martin, enseignant.

Différents apports en fonction des étudiants

Michel Bosquet, directeur d'info études à l'université de Namur, ajoute: "Pour une partie des étudiants, ce qui est important, c'est quand même de vérifier que les matières qu'ils ont suivi dans l'enseignement secondaire, que le niveau qu'ils ont acquis correspond à ce qui est nécessaire par rapport à la formation universitaire. Pour d'autres, ce qui est plus important, c'est de faire la découverte de l'université, dans la manière dont on travaille mais aussi dans la découverte des autres étudiants, des professeurs qui donnent cours, la manière dont on donne cours à l'université...".

Un millier d'étudiants assisteront aux cours préparatoires de l'université de Namur ces deux prochaines semaines. La rentrée officielle de l'enseignement universitaire est prévue le 14 septembre.

Vos commentaires