Ce radar installé à Bouge est plus intelligent que vous (mais pour le moment, il ne peut pas vous verbaliser)

Ce radar installé à Bouge est plus intelligent que vous (mais pour le moment, il ne peut pas vous verbaliser)

En remontant la chaussée de Louvain, à Bouge, Philip a cru rêver. Un thermomètre géant planté au bord de la route ? Une action promotionnelle pour le prochain Star Wars ? Non, il s’agit d’un radar d’un nouveau genre, actuellement en phase de test. Mais oubliez ce que vous pensiez savoir sur les machines à flasher, celle-ci défie toute concurrence.

"C’est quoi ça ? Il y a genre trois caméras, à quoi ça sert ?" nous a demandé Philip, photo de la bête à l’appui, via le bouton orange Alertez-nous. C’est un radar, Philip. Mais un radar qui s’intéresse à plus que votre vitesse. Bien plus. "C’est un Mesta Fusion, un radar répandu notamment en France" répond Benoit Godart, porte-parole de l’Institut Vias, quand on lui demande d’identifier l’appareil.

Le Mesta Fusion est un radar comportemental. "C’est un équipement qui permet de mieux cerner le comportement des automobilistes parce qu’il va analyser toute une série de variables, c’est plus que du simple contrôle de vitesse" détaille Michel Niezen, le patron de la société qui commercialisera le radar en Belgique.


Une machine de guerre du contrôle

Dans le désordre, le Mesta Fusion serait capable de contrôler 32 véhicules, en même temps, sur 8 voies de circulation différentes, de surveiller les dépassements interdits, d’analyser si vous roulez trop près de la voiture de devant, de remarquer si vous franchissez une ligne blanche ou un feu rouge,… (voir la vidéo plus bas). Une machine de guerre du contrôle qui répond à un objectif : diminuer la mortalité sur les routes.

Les statistiques de l’Agence Wallonne pour la sécurité routière affirment que la vitesse est en cause dans près de 30% des accidents mortels. Les radars tels que nous les connaissons contrôlent la vitesse. Les autres facteurs accidentogènes ne sont donc pas, aujourd’hui, contrôlés par des équipements automatiques. "De manière générale, vu la densité du trafic, la capacité de rouler vite a diminué, poursuit Michel Niezen. Il faut donc aussi contrôler les autres facteurs si on veut faire changer les comportements, ce radar a la capacité de détecter des dépassements par la droite par exemple."


Dans l'état actuel des choses, ce radar ne vous flashera pas

Pour le moment, ce radar n’est pas encore homologué. Il est là en phase de test. "Nous avons introduit des demandes d’homologations pour le contrôle de la vitesse et le contrôle du franchissement de feux rouges" précise Michel Niezen. Et avec le développement de nouvelles technologies de contrôles, le nombre d’infractions visées par les radars automatiques pourrait augmenter.

radar article

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires