Accueil People News

"On m'a épousée sans que je le sache": le récit CHOC de Sandrine Kiberlain sur le jour de son mariage avec Vincent Lindon

Sandrine Kiberlain s'est confiée à Society lors d'un entretien dévoilé le 9 décembre. L'actrice et réalisatrice française est revenue sur son union avec Vincent Lindon plus de 20 ans après leur divorce. C'était sur un plateau de cinéma que les comédiens s'étaient rencontrés en 1993. La star mariée avec l'acteur de 1998 à 2008, a vécu des noces pour le moins surprenantes...

"On m'a épousée sans que je ne le sache. Le prétexte, c'était qu'il m'emmenait fêter mon anniversaire, les yeux bandés, et je me suis retrouvée à la mairie avec des gens qui fêter mon anniversaire, les yeux bandés, et je me suis retrouvée à la mairie avec des gens qui ne savaient pas ce qu'ils foutaient là. C'était fou, comme un enlèvement", raconte-t-elle.

Une amie de l'actrice, la réalisatrice Laetitia Masson, "s'est levée en disant : 'On ne peut pas faire ça à une femme'", se souvient la femme de 54 ans.

"Moi, j'étais pas du tout là-dedans. Je n'ai pas forcément compris la violence du truc sur le moment, on se dit que c'est chevaleresque. Je n'ai même pas eu l'idée de dire non. Il y a des gens qui ne vivent jamais de choses folles, eh bien celle-ci, témoigne que ma vie n'a jamais été ennuyeuse", précise-t-elle.

En 2012, Sandrine Kiberlain avait évoqué ce moment lors d'une interview accordée à Marie Claire et dont les propos ont été relayés par Closer. "On m'a un peu forcé la main ! C'était chevaleresque, je ne peux pas me plaindre, mais quand même, c'était assez violent. Le mariage, j'en suis revenue. Aujourd'hui, je ne sais même pas si je pourrais vivre avec quelqu'un au quotidien."

Une fille est née de leur union. Une fille qui s'appelle Suzanne. La star a confié au magazine Psychologies début 2022 qu'elle était toujours très proche de son ex-mari et père de sa fille.

"Vincent, c'est la famille. Quand on s'est quittés, je savais qu'on ne se perdrait pas. Mais je ne savais pas comment faire. On venait de passer dix ans ensemble, on avait une petite fille, j'avais la trentaine à peine, je n'en étais pas à ma dixième séparation, alors le chagrin... C'était très dur. J'ai mis du temps à accepter l'idée que ma fille vive avec des parents divorcés, moi qui n'avais pas connu ça. Mais on invente, et on construit (...) On s'aime pour la vie, même si on s'aime autrement. On a réussi ce truc-là. Pas sans mal, mais on l'a fait. C'est précieux, on le sait. Alors on ne salit pas.

À la une

Sélectionné pour vous