En ce moment
 

Le prince Harry donne son avis sur le premier amendement et s'attire les foudres de nombreux Américains

Le prince Harry donne son avis sur le premier amendement et s'attire les foudres de nombreux Américains
(c)FOXNEWS
 
Prince Harry
 

Le prince Harry s'attire les foudres des Américains, le pays de son épouse et celui pour lequel il a préféré fuir la vie royale britannique. Invité dans une émission radio jeudi dont l'animateur était l'acteur Dax Shepard, le prince Harry, réduit au silence dans la famille royale, s'est exprimé et a donné son avis sur bien des sujets différents, dont celui notamment de la constitution américaine...

Il a critiqué le premier amendement de la constitution américaine qui sacralise la liberté de culte, d'expression et de manifestation.

"J'ai tellement de choses à dire sur le premier amendement que je comprends en quelque sorte, mais c'est débile'', a déclaré le prince Harry au podcast.

"Je ne veux pas commencer à évoquer le premier amendement parce que c'est un sujet énorme que je ne comprends pas. Je ne suis ici que depuis peu de temps mais vous pouvez trouver une faille dans n'importe quoi. Vous pouvez capitaliser ou exploiter ce qui n'est pas dit plutôt que de confirmer ce qui est dit."

De nombreux Américains qui avaient réagi avec sympathie à l'interview de Harry et Meghan avec Oprah Winfrey ont été irrités par ces remarques. 

Après de nombreuses réactions négatives à son encontre sur Twitter, le présentateur de Fox News Sean Hannity a tenu à clôturer son émission hier soir avec un message pour le prince. 

L'animateur américain a déclaré: "Avant de partir, j'ai un message pour le prince Harry qui attaque maintenant l'un des droits les plus sacrés de l'Amérique, la liberté d'expression."

Et de poursuivre: "Harry, nous n'avons vraiment pas besoin de vous venant d'Angleterre pour nous donner des conférences sur le premier amendement. Et si vous ne pouvez pas comprendre l'importance de la libre expression et l'importance des principes constitutionnels qui permettent un libre échange d'idées et d'opinions qui font de l'Amérique le plus grand pays du monde, alors peut-être qu'il est temps pour vous de vous déplacer vers un endroit plus compatible avec vos idées restrictives. C'est ce que vivent les personnalités publiques américaines. 

"Comprenez que c'est le même premier amendement qui vous a permis, à vous et à votre femme, de détruire votre propre famille lors de l'interview accordée à Oprah Winfrey. Vous et Meghan avez été autorisés à accuser votre famille de racisme.  Nous n'avons pas vraiment besoin de conférences sur les coutumes ou les libertés sacrées, et en passant, vous êtes libre de rentrer chez vous, faites amende honorable au palais avec les personnes que vous et votre femme avez profondément blessées. ''

"Je pensais que vous alliez lui jeter à la figure la guerre d'indépendance'', a plaisanté Laura Ingraham, l'animatrice de Fox News pour la tranche horaire suivante qui a tenté d'alléger l'ambiance après les commentaires sans équivoque de son collègue Sean Hannity.

 




 

Vos commentaires