En ce moment
 

Une garde-robe à 478.000 euros pour l'année 2018: la Cour d'Angleterre embarrassée par les frais MONSTRES de Meghan Markle

Une garde-robe à 478.000 euros pour l'année 2018: la Cour d'Angleterre embarrassée par les frais MONSTRES de Meghan Markle

Depuis qu'elle a épousé le prince Harry, l'ancienne actrice américaine Meghan Markle n'a qu'un seul objectif: marquer les esprits et devenir une icône de la mode. Et pour y arriver, la jeune femme dépense sans aucune limite. Après sa tournée dans le Pacifique du Sud réalisée en octobre, les frais de représentations pour la petite quinzaine de jours avaient déjà fait grincer des dents. L'ardoise était très salée: elle affichait un montant de 133.000 euros. 

Mais c'est un autre montant qui désormais embarrasse la Cour d'Angleterre. En effet, des experts de la mode royale viennent de livrer un tableau des dépenses faites par les membres du Gotha pour leur garde-robe. Et sans grande surprise, la plus onéreuse de l'année 2018 est détenue par la nouvelle duchesse de Sussex, Meghan Markle avec une penderie estimée à 478.000 euros. Une somme qui ne comprend même pas le coût de sa robe de mariée signée par la maison Givenchy!

Kate Middleton, qui montera peut-être un jour sur le trône aux côtés de son mari, le prince William n'a dépensé, elle, "que" 72.000 euros pour ses frais de garde-robe, soit 6 fois moins. Souvent surnommée "Kate l'économe", la duchesse de Cambridge pourra conserver encore ce titre en 2019. 

Contacté par le Daily Mirror, le palais de Kensington chargé de la communication du prince Harry et de son épouse n'a pas souhaité commenter cette information, mais -fait inhabituel-, il a quand même tenu à clarifier que la garde-robe de Meghan était financée de "manière privée".  C'est un fonds tenu par le Prince Charles qui finance les dépenses vestimentaires officielles de ses deux belles-filles, Kate et Meghan.

Une chose est sûre: avec un tel montant, l'épouse du prince Harry a encore prouvé qu'elle aimait particulièrement le luxe.

> LA SOIRÉE DE MEGHAN MARKLE POUR DIRE AUREVOIR AUX GRANDES CHAÎNES DE VÊTEMENTS ABORDABLES

Vos commentaires