En ce moment
 

Simon Mignolet s'exprime sur l'évolution des Diables Rouges au fil des années

Simon Mignolet a vu l'évolution des Diables au fil des ans:
© belgaimage
 
 

Simon Mignolet s'apprête à entamer son quatrième tournoi majeur avec les Diables Rouges. Le gardien du Club de Bruges a donc pu constater l'évolution de l'équipe belge au fil des années. Il s'est présenté en conférence de presse mercredi à Tubize.

Simon Mignolet débutera le match amical de jeudi contre la Grèce en tant que titulaire. "C'est chouette", s'est réjoui le deuxième gardien des Diables Rouges. "Je reçois la confiance de l'entraîneur et je ne veux pas le décevoir. Je vais faire mon job. La Grèce est un bon adversaire. Il n'y a pas de grands noms ou des joueurs expérimentés, mais ils essayent de jouer en suivant un nouveau schéma de jeu. Ils ont récemment fait un bon match contre l'Espagne (1-1 lors d'un match de qualification pour le Mondial 2022, ndlr). On veut toujours décrocher de bons résultats, mais demain, ce n'est pas le plus important. Dans cette période de préparation, un peu plus de temps pour travailler tactiquement et peaufiner les petits détails dans l'optique de l'Euro. Ce sera la chose la plus importante demain".

Mignolet est deuxième gardien des Diables depuis des années et est satisfait de ce statut. "Faire partie de la sélection pour un tournoi majeur, c'est toujours un honneur" a-t-il déclaré. "J'en suis très fier. Un seul gardien de but peut jouer et Thibaut (Courtois, ndlr) a été très important pour l'équipe. Tous les autres gardiens doivent pouvoir se montrer prêts. On travaille bien ensemble. Il faut toujours un bon gardien entre les perches et je suis convaincu qu'on en aura un".

Les Diables Rouges sont devenus l'une des équipes nationales les plus expérimentées de ces dernières années. Mignolet a également constaté l'évolution du groupe. "En 2014 au Brésil, tout le monde était impatient de voir ce qui allait nous arriver. On ne se préoccupe pas de ce qui se passe autour de nous, mais seulement de l'Euro. Nous vivons ce premier match à un niveau différent. On a franchi une étape à chaque tournoi. Il y a une idée claire, un concept tactique clair derrière notre jeu. On a engrangé beaucoup de confiance et d'expérience".

Mignolet a aussi été interrogé à propos des blessures de Kevin De Bruyne, Eden Hazard et Axel Witsel ainsi que sur leur importance pour la sélection. "Évidemment on veut toujours que les meilleurs joueurs soient là", a ajouté Mignolet. "Mais on ne sait jamais qui sera en forme. Il peut toujours se passer quelque chose. On a un gros groupe, avec des joueurs de haut niveau, et ils sont tous prêts à joueur. Même si certains gars ne sont pas en forme, nous devons rester positifs. On a plein de possibilités".

Il ne veut pas trop s'en faire. "Il arrive souvent qu'en préparation d'un tournoi majeur, un joueur suive un programme individuel. Chaque jour sa situation peut changer. On dispose aussi d'un staff médical fantastique. La confiance est grande dans le groupe. J'ai déjà vu beaucoup de blessures dans ma carrière et je sais qu'il ne faut pas trop s'en faire. Dans le cas de Kevin, on doit juste attendre et voir. J'ai eu la même blessure en 2011. Avec une telle fracture, on peut juste attendre et voir. Dans mon cas, la fracture était proche du muscle oculaire et j'ai presque perdu la vue à un oeil. On ne peut espérer que la blessure de Kevin ne soit pas trop grave".




 

Vos commentaires