Accueil Actu Belgique Politique

Gennez dénonce la mort du caméraman à Gaza: "le gouvernement israélien n'épargne personne"

La ministre de la Coopération Caroline Gennez (Vooruit) a dénoncé dimanche la mort du caméraman Samer Abudaqa lors d'un bombardement au sud de Gaza.

"Il est clair que le gouvernement d'extrême-droite de Netanyahu n'épargne personne: les journalistes, les médecins, le personnel de l'Onu, les civils innocents. Et même les otages. Personne n'est en sécurité nulle part à Gaza", a commenté dimanche la ministre en réaction à l'annonce de la mort du caméraman d'Al-Jazeera, dont la femme et les quatre enfants vivent en Belgique.

Selon son employeur, le cadreur a été tué par un tir de missile de l'armée israélienne alors qu'il effectuait un reportage dans l'école Farhana.

L'armée israélienne a démenti de son côté viser des journalistes.

"Je veux témoigner mes profondes condoléances à la famille et proches de Samer Abudaqa. Ils figurent maintenant parmi les innombrables familles qui ont perdu un proche à Gaza", a ajouté Mme Gennez.

Pour la ministre belge, il est grand temps que la violence cesse au Proche-Orient.

"La communauté internationale doit mettre la pression. L'assassinat aveugle de civils, de travailleurs humanitaires et de journalistes est contraire au droit international et ne renforce pas la sécurité d'Israël", a-t-elle commenté dans un communiqué.

À la une

Sélectionné pour vous