En ce moment
 
 

Bernard Tapie en exil fiscal à Bruxelles ?

 
 

La GBT Holding, société bruxelloise créée par Bernard Tapie en octobre 2010, s’est vue augmenter son capital de plus de 215 millions d’euros, révèle l’hebdomadaire français Charlie Hebdo. Une transaction soudaine pour échapper au fisc français ?

L’homme d’affaires français serait-il en train de s’exiler fiscalement dans la capitale belge ? La question est posée par Charlie Hebdo qui révèle des informations surprenantes concernant la société de Bernard Tapie : la GBT Holding. Plus de 215 millions d’euros transférés Le 12 octobre 2010, Bernard Tapie se constitue gérant de sa société située chaussée de La Hulpe à Bruxelles. Le capital de départ s'élève à 20.000 euros. Deux mois plus tard, GBT Holding reçoit 60.999 titres du "Groupe Bernard Tapie" d’une valeur de 215.421.000 euros, rapporte Charlie Hebdo. Exil fiscal dans la capitale belge ? La Belgique, "terre d’accueil rêvée pour ceux qui refusent de pays l’ISF (l’impôt sur la fortune –NDLR) ou qui souhaite revendre les titres de leur société avec un maximum de gains : c’est totalement exonéré d’impôt" , affirme l’hebdomadaire français. "Si ça n’est pas un exil fiscal qu’on prépare en douce, ça y ressemble fortement. À moins qu’une lucrative opération financière soit en cours… ", ajoute-t-il. Simple coïncidence ? Ce versement de plus de 215 millions d’euros serait-il lié au chèque touché par Bernard Tapie dans l’affaire du Crédit lyonnais ? L’hypothèse est en tout cas établie par Charlie Hebdo. L’homme d’affaires devait recevoir 220 millions d’euros du Trésor français, selon la commission parlementaire des finances. Un montant que conteste Bernard Tapie.



 

Vos commentaires