En ce moment
 

Plan de restructuration de Carrefour: de nombreux emplois pourraient être sauvés, deux magasins maintenus

La direction de la chaîne de supermarchés Carrefour a présenté, vendredi aux syndicats, un plan de transformation remanié qui pourrait réduire le nombre d'emplois supprimés par le premier projet de restructuration. Selon Carrefour, les hypermarchés d'Angleur et de Genk pourraient devenir des supermarchés intégrés et des emplois pourraient être sauvés dans plusieurs autres magasins visés par le plan.

Les hypermarchés d'Angleur (Belle-Ile) et Genk pourraient être transformés en supermarchés intégrés. "Il faudrait également que le propriétaire des centres commerciaux de Genk et de Belle-Île accepte les nouveaux formats des deux magasins et accepte de revoir les conditions en conséquence. Carrefour Belgique est actuellement en discussion avec lui", précise Carrefour dans un communiqué. Par ailleurs, la superficie de l'hypermarché de Genk ne serait pas réduite comme ce fut l'idée précédemment, mais Carrefour prévoit "d'y privilégier l'installation d'un ou plusieurs partenaires externes complémentaires au sein du magasin afin d'améliorer l'attractivité du site".


191 emplois pourraient être sauvés

Enfin, le groupe prévoit "d'exploiter les magasins (hypermarchés) de Westerlo, Brugge St-Kruis, Haine-St-Pierre sous format et conditions de travail et de rémunération d'un supermarché intégré tout en revoyant à la hausse la surface commerciale, afin d'offrir plus de services aux clients et ainsi réduire l'impact sur le personnel".

En revanche, concernant le siège de Carrefour, les intentions annoncées le 25 janvier restent inchangées. "Elles prévoient de simplifier, digitaliser les tâches et améliorer la productivité des activités centrales", explique Carrefour. De source syndicale, 191 emplois pourraient être sauvés. En janvier dernier, la direction de Carrefour avait annoncé son intention de restructurer le groupe et de supprimer jusqu'à 1.233 emplois en Belgique.


Le Setca tempère les nouvelles intentions

"Ces modifications d'intention de Carrefour font l'objet d'un plan plus large. Le reste est encore à négocier. Le nombre d'emplois sur le billot est encore de plus de 1.000 travailleurs", souligne Myriam Delmée vice-présidente du Setca, qui réagissait à la présentation d'un plan de transformation modifié vendredi par la direction de Carrefour lors d'un conseil d'entreprise.

Le nouveau plan prévoit la transformation des hypermarchés de Belle-Île (Angleur) et de Genk en supermarchés intégrés. Selon le Setca, 45 et 80 emplois pourraient être respectivement sauvés à Genk et Angleur. La transformation en market de l'hypermarché de Haine St Pierre fera plus de 3.000 mètres carrés soit 81 personnes sauvées au lieu de 62 personnes initialement. A Westerlo, l'hypermarché transformé en market permettra le maintien de 63 emplois contre 53 initialement. A Bruges-Sainte-Croix, 64 emplois seront maintenus (52 initialement). Enfin, à Turnhout, l'hypermarché sera maintenu. "Tout cela évidemment sera mis en œuvre dès lors qu'un accord global verra le jour sur tous les aspects du dossier: organisation du travail, polyactivité, retour à rentabilité, numérisation. Tout cela est évidemment à négocier", explique-t-on au Setca.

Vos commentaires