En ce moment
 

Agression d'un couple homosexuel à Gand - "J'ai de la chance d'être encore vivant"

(Belga) "J'ai de la chance d'être encore vivant", a estimé vendredi Mauro Padovani, l'un des deux hommes qui ont été victimes en début de semaine d'une agression dans la ville de Gand. "J'espère que le juge qui devra bientôt se pencher sur notre cas s'en rendra compte", a-t-il ajouté, plusieurs jours après ces violences aux motivations potentiellement homophobes. A Gand, des centaines de personnes se sont rassemblées vendredi soir en signe de soutien au couple homosexuel agressé.

Mauro Padovani a témoigné vendredi de l'agression de lundi, dont son partenaire et lui-même ont été victimes. Montrant le sang sur le pantalon qu'il portait ce jour-là, il estime: "quand on frappe des homosexuels, nous saignons également". Des représentants d'associations holebi se sont ensuite exprimés. "Nous avons entendu beaucoup d'histoires", a relaté Jana Miah, de Casa Rosa. "Des histoires positives, de personnes heureuses de vivre en tant qu'holebi ou transgenre à Gand. Mais aussi des récits de personnes n'osant pas sortir en rue ou qui ne sont pas acceptées chez elles. C'est donc important d'être ici aujourd'hui, en tant que communauté." Si les intentions homophobes des deux agresseurs présumés, interpellés mardi, sont retenues, ceux-ci encourent une peine double. Les autorités locales ont sévèrement condamné les incidents. "L'amour, c'est de l'amour, sans ambiguïté, ici à Gand", a rappelé l'échevin pour l'Egalité des Chances Resul Tapmaz (sp.a). (Belga)

Vos commentaires