L'un des "faux douaniers de Gouvy" condamné à quatre ans pour une cannabiculture

(Belga) Le tribunal correctionnel de Marche-en-Famenne a prononcé mercredi des peines allant jusque quatre ans d'emprisonnement ferme à l'encontre de six personnes impliquées dans une cannabiculture près d'Érezée. L'un des prévenus s'était fait connaître dans l'affaire des "faux douaniers de Gouvy" en 2014.

En août 2017, les services de police de la zone Famenne-Ardenne démantelaient une importante cannabiculture à Amonines, dans la commune d'Érezée. Les perquisitions menées rue de la Damzelle avaient entraîné la découverte de 267 plants de cannabis et plusieurs dizaines de lampes de sodium. Le tribunal correctionnel a prononcé mercredi des peines allant de la peine de travail à l'emprisonnement ferme à l'encontre de six individus, originaires de la Région bruxelloise pour la plupart. L'un des prévenus, Y. Lekman, s'était fait connaître en 2014 pour son implication dans l'affaire des "faux douaniers de Gouvy" pour laquelle il avait été condamné à sept ans de prison pour extorsion avec violence et association de malfaiteurs. Il écope cette fois de quatre ans d'emprisonnement ferme. Le prévenu ne s'étant jamais présenté à l'audience, le tribunal correctionnel de Marche a ordonné son arrestation immédiate. Y. Lekman et l'un de ses proches, condamné lui à deux ans de prison avec sursis, écopent également d'une confiscation par équivalence de 13.552 euros. Les peines prononcées à l'encontre des quatre autres prévenus oscillent entre huit mois d'emprisonnement et une peine de travail de 96 heures. (Belga)

Vos commentaires