En ce moment
 

Le procès autour du calvaire de Béatrice Berlaimont entame sa 3e semaine: "Quand on pose ces gestes, il y a meurtre"

Dernière ligne droite dans le procès de Jérémy Pierson aux assises d'Arlon. Troisième et dernière semaine. Aujourd'hui place aux plaidoiries des parties civiles.

La cour d'assises de la province de Luxembourg a poursuivi lundi le procès de Jérémy Pierson, accusé notamment de l'enlèvement, de la séquestration, du viol et de l'assassinat de la jeune Béatrice Berlaimont, fin 2014 à Arlon. En deux semaines de procès, une centaine de témoignages ont été entendus.  

Ce lundi, les avocats des parents de la victime ont pris la parole. Frédéric Gavroy, l'avocat du papa de Béatrice, évoque "la manière de procédé" de l'accusé "au moment où il entrave pour la dernière fois Béatrice".

"La corde est placée autour du cou avec un nœud coulant – elle est dans des conditions d'affaiblissement physique et psychologique ; on ne peut pas sérieusement penser qu'elle va tenir longtemps comme ça".

"A partit du moment où on sait qu'elle peut perdre la vie, mais qu'on pose quand même ces gestes, il y a acceptation de la mort comme conséquence possible de ces gestes, et par conséquent meurtre".

Les avocats des parents de Beatrice Berlaimont sont revenus sur le calvaire vécu par l'adolescente de 14 ans. Les avocats ont demandé aux jurés de condamner l'accusé pour l'enlèvement, la séquestration, le viol et l'assassinat de Béatrice en 2014.

Vos commentaires