En ce moment
 
 

Procès Intradel: une lettre fait son apparition et sème le trouble

Procès Intradel: une lettre fait son apparition et sème le trouble
 

Nouvelle audience ce matin dans le procès Intradel relatif à des faits de corruption liée à la construction d'un incinérateur de déchets à Herstal. Il était question ce matin d'une lettre qui pourrait apporter une nouvelle lecture du dossier. Cette lettre est apparue ce matin et date de fin 2008.


Une lettre où n'apparait pas le nom d'Alain Mathot

Philippe Leroy, le patron de la société française Inova, qui affirme avoir versé des pots de vin à Alain Mathot, avait appris qu'il pourrait bientôt être entendu par la police. Il a alors écrit à son supérieur comme pour accorder leurs versions. Il lui demande aussi de détruire cette lettre manuscrite une fois lue. Dans ce courrier, Philippe Leroy annonce qu'il va détailler tous ceux qui ont perçu des commissions. Il parle bien de deux lobbyistes et d'une société qui a émis de fausses factures mais il ne mentionne jamais le nom du député-bourgmestre de Seraing.

Avec cette nouvelle pièce, le président a décidé de réentendre Philippe Leroy qui était absent ce matin et de le confronter à son supérieur.

Cette lettre vient quelque peu déconstruire le scénario exposé par le patron d'Inova la semaine dernière, dans lequel il avait expliqué avoir remis pour près de 700.000 euros de dessous de table à Alain Mathot.


15 personnes et 7 entreprises au banc des accusés

Quinze personnes physiques et sept sociétés sont poursuivies dans le cadre du procès pour corruption qui aurait eu lieu dans le cadre de la construction de l'incinérateur Uvelia à Herstal. Le nom d'Alain Mathot, cité lors de l'enquête car accusé d'avoir été le bénéficiaire de pots-de-vin, a été volontairement omis de la citation rédigée par le parquet et par le substitut De Smedt. La commission des poursuites de la Chambre des représentants n'avait pas autorisé la levée de son immunité parlementaire. Les poursuites à son égard sont temporairement suspendues.

 

Vos commentaires