En ce moment
 
 

Une jeune fille violée pendant six ans: le tribunal correctionnel de Charleroi condamne sa mère et son beau-père à 10 ans de prison

Une jeune fille violée pendant six ans: le tribunal correctionnel de Charleroi condamne sa mère et son beau-père à 10 ans de prison
 
 

Un couple a été condamné ce mercredi matin par le tribunal correctionnel de Charleroi. D.G. et S.D. étaient poursuivis pour plusieurs viols, attentats à la pudeur et pour voyeurisme par enregistrement commis sur la fille de S.D. durant six ans. Le couple contestait les préventions à sa charge.

Le beau-père de la victime était suspecté de l'avoir violée plusieurs fois et d'avoir commis des attentats à la pudeur à son encontre durant six ans. Selon le ministère public, les faits avaient débuté quand l'enfant était âgée de 11 ans. Le 28 janvier dernier, la victime avait dénoncé les faits auprès d'une zone de police bruxelloise.

D.G. contestait les préventions. "Moi je n'ai rien fait. J'habite tout seul, je ne vis pas avec mon épouse et avec mes enfants et encore moins avec la victime. Moi je vis dans un bâtiment situé juste à côté."

Des vidéos dans le GSM de la maman 

D'après la substitute Dutrifoy, S.D. était parfaitement informée des agissements de son mari envers sa fille. Plusieurs cartes mémoires montrant des vidéos d'agressions sexuelles avaient été découvertes dans le GSM de la prévenue et dans la coque de son GSM. "Il y avait 23 vidéos de la victime dans le GSM de la maman, ainsi qu'une photo dans la carte mémoire. Trois autres cartes mémoires de caméras Gopro ont révélé l'existence de quatre vidéos montrant les agressions."

La mère de famille niait les faits. "Il n'y a pas eu de viol, je conteste. Les vidéos je ne les explique pas. Je ne sais même pas ce qu'il y a dessus." La prévenue avait reconnu le sexe et la main de son mari sur les vidéos, ainsi que le pyjama de la victime. "Si je ne disais pas oui à tout, la police m'a dit qu'on allait prendre mes autres enfants", avait-elle affirmé.

"Ce qui me fait peur, c'est l'attitude du prévenu et de son épouse"

Des peines de 8 et 10 ans de prison avaient été requises par le ministère public contre les deux prévenus. "Ce qui me fait peur, c'est l'attitude du prévenu et de son épouse, qui voit un avenir avec son mari. Bonjour la remise en question", a commenté la substitute Dutrifoy. Les avocats des prévenus avaient plaidé un acquittement.

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné D.G. et S.D. à 10 ans de prison ferme. L'arrestation immédiate de S.D. a également été ordonnée par le tribunal. 


 

Vos commentaires