En ce moment
 
 

Une juge et un greffier tués à Bruxelles: des congés sans surveillance pour le meurtrier

Une juge et un greffier tués à Bruxelles: des congés sans surveillance pour le meurtrier

Quatre ans après les faits, l'assassin d'une juge et d'un greffier en pleine audience à Bruxelles est autorisé à quitter sans surveillance l'institution où il est interné à Tournai.

L'homme qui avait ouvert le feu en juin 2010 en pleine audience de la justice de paix de Bruxelles, tuant du même coup la juge Isabella Brandon et le greffier André Bellemans, peut quitter sans surveillance l'institution où il avait été interné en 2013, révèlent ce mercredi les journaux du groupe Sudpresse et Het Nieuwsblad. L'homme avait été jugé irresponsable de ses actes et son internement avait été prononcé.

Pour trouver un emploi 

D'après les quotidiens, Fathi Valmi, 51 ans, a déjà pu quitter l'institution tournaisienne où il est interné à plus d'une vingtaine de reprises. En effet, dès 2013, la Commission de défense sociale de Forest lui a accordé ses premières sorties encadrées afin de trouver un emploi.     

"Notre client n'est pas tout à fait libre"

Depuis le mois de mai, le Belgo-Iranien est autorisé à profiter de l'air libre seul, sans surveillance et parfois plusieurs jours de suite."Notre client n'est pas tout à fait libre", précisent ses avocats. "La décision de lui octroyer progressivement davantage de liberté a été prise sur base des rapports des psychiatres qui l'accompagnent. Il suit d'ailleurs toujours une thérapie médicale." 


Vos commentaires