En ce moment
 
 

"Personne n'y comprend plus rien", "fermer l'horeca à 20h, c'est hypocrite": le vice-Premier ministre ne mâche pas ses mots avant le codeco

 
 

Pierre-Yves Dermagne, vice-Premier ministre et ministre de l'Economie et du Travail, était l'invité du 7h50 de Fabrice Grosfilley, avant le comité de concertation qui a lieu dans la matinée. Il a commencé par critiquer la méthode actuelle, assez sèchement. "Trois comités de concertation qui se suivent, avec des mesures changeantes, qui se contredisent. Personne n'y comprend plus rien. Il y a des rapports d'experts qui fuitent dans la presse avant d'être transmis aux responsables politiques. Il faut remettre les choses à plat. On avait parlé d'un baromètre qui permettrait d'anticiper les choses avec des paliers, des seuils, etc".

Fermeture de l'horeca à 20h au lieu de 23h ? "Il y a déjà des règles… Je ne veux pas de mesures hypocrites. Dire 20h, ça veut dire pour les restaurants qu'il n'y a pas de service du soir. Je préfère dire les choses clairement. Quand on prend une décision, il faut l'assumer, et il faudrait alors (re)venir avec des mesures de soutien" :

Fermeture des écoles, que faut-il faire ? "Je partage l'avis des ministres de l'Enseignement, on doit faire en sorte que nos écoles restent des sanctuaires. C'est sur la table, on verra si (la mesure) sera suivie. Je suis avant tout un papa de jeunes enfants, je sais l'importance de l'école, il faut éviter une fermeture. Il y a des priorités qu'on s'est fixé: préserver les soins de santé, l'école et puis l'économie". Imposer le masque dès 6 ans ? "Si c'est une mesure qui permet d'éviter la fermeture, oui, même si ce n'est pas de gaité de cœur".


 




 

Vos commentaires