En ce moment
 
 

Elections12-Vote automatique: Picqué attend avec circonspection l'avis du Conseil d'Etat

 
 
La Région bruxelloise devrait connaître, d'ici le 2 mai prochain, l'accueil que réservera le Conseil d'Etat à son projet de réglementation du nouveau dispositif de vote électronique appliqué dans deux communes de la capitale le 14 octobre, a affirmé vendredi le ministre-président bruxellois Charles Picqué. Celui-ci était interrogé au parlement régional sur la portée envisageable pour Bruxelles de l'avis négatif rendu par la haute instance à propos du projet de décret flamand ayant le même objet. Les textes flamand et bruxellois ne sont pas des 'copier-coller'. Selon la procédure débattue au parlement flamand, les électeurs doivent d'abord voter électroniquement dans l'isoloir, avant de recevoir un bulletin de vote qu'ils doivent finalement scanner dans un appareil installé dans le local de vote. Ce n'est qu'alors que leur vote est jugé valable. L'électeur doit donc replier le bulletin de vote, le scanner, puis le déplier de nouveau. "L'obligation de déplier le bulletin par l'électeur, lorsque des gens attendent derrière lui, entraîne le risque de menacer le caractère secret du vote", a fait valoir le Conseil d'Etat dans son avis. Le Conseil propose dès lors d'installer un scanner à main dans chaque isoloir, afin que l'électeur puisse voter en toute intimité. Interrogé au parlement bruxellois par Barbara Trachte (Ecolo), Charles Picqué s'est dit dubitatif concernant l'idée de placer un isoloir spécifique pour la vérification du vote. "En tout cas, disposer un scanner enregistreur dans chaque isoloir n'est pas réaliste", a-t-il dit. (PVO)



 

Vos commentaires