En ce moment
 
 

L'arrestation de Bernard Wesphael "était arbitraire"

 
 

Véronique Pirotton va être enterrée samedi en Outremeuse, au cimetière de Viemme où repose déjà sa mère. Quant à Bernard Wesphael, il a été audtionné durant 4 heures ce mercredi. Il nie toujours les faits qui lui sont reprochés.

Le corps de Véronique Pirotton va être transféré jeudi au funérarium de Liège situé à proximité de l'église Saint-Nicolas, a indiqué Benjamin Brone dans le journal de 19 heures. L'enterrement de l'épouse de Bernard Wesphael est prévu samedi.

La cérémonie religieuse se tiendra à l'église Saint-Nicolas. Véronique Pirotton sera ensuite inhumée au cimetière de Viemme, dans la commune de Faimes, où sa mère repose déjà.

Wesphael maintient sa version

Concernant l'enquête, une reconstitution des faits devrait vraisemblablement avoir lieu vendredi, en présence de Bernard Wesphael, inculpé pour l'assassinat de son épouse. Le député wallon, toujours en détention préventive, a été auditionné pendant environ 4 heures par la justice brugeoise, mercredi. Selon différents médias, le président du Mouvement de Gauche aurait maintenu sa version des faits.

L'exception de flagrant délit ayant permis d'arrêter Bernard Wesphael en dépit de son immunité parlementaire est au coeur des débats depuis le début de la semaine. Son avocat, Jean-Philippe Mayence, a envoyé des courriers aux parlements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour leur demander d'examiner la légalité de l'arrestation de son client.

"Le parlement se doit de protéger le fonctionnement de l'assemblée"

Sur les ondes de Radio Contact, Marc Uyttendaele a quant à lui affirmé, mercredi, que "l'arrestation de Bernard Wesphael était arbitraire." "Un flagrant délit, c'est quand quelqu'un est pris la main dans le sac, devant des témoins", a encore ajouté le constitutionnaliste, rejoignant ainsi la position du duo d'avocats chargé de la défense de Bernard Wesphael. "Le parlement se doit donc de protéger, non pas l'homme en particulier, mais le fonctionnement de l'assemblée".




 

Vos commentaires