En ce moment
 

Le directeur de la Monnaie réclame le tax shelter pour les institutions fédérales

Le directeur de la Monnaie réclame le tax shelter pour les institutions fédérales

(Belga) Le "tax shelter" pour les arts de la scène est d'application pour les institutions culturelles en Fédération Wallonie-Bruxelles et en Flandre depuis l'an dernier, mais toujours pas pour les institutions fédérales, a déploré jeudi le directeur de la Monnaie, Peter De Caluwe. Cela pourrait plonger le théâtre dans des difficultés financières au cours de la prochaine saison, a-t-il regretté lors de la présentation de la programmation 2018-2019.

Le tax shelter est un système d'incitant fiscal permettant de bénéficier d'une exonération fiscale de 150% du montant investi. Initialement appliqué à l'audiovisuel, il a été étendu l'an dernier aux arts de la scène. Pour la saison 2018-2019 qui a été présentée jeudi au Théâtre royal de la Monnaie, à Bruxelles, 2,5 millions d'euros sont directement liés au tax shelter, a indiqué M. De Caluwe. Or, le mécanisme attend toujours un aval "administratif et politique" pour être applicable aux institutions culturelles fédérales que sont la Monnaie, Bozar et l'Orchestre national de Belgique. "Il faut que ça soit réglé au plus vite pour que la saison puisse se dérouler au mieux", selon le directeur de la Monnaie. Un spectacle, l'opéra comique Re Orso de Marco Stroppa, a dû être annulé faute de moyens. (Belga)

Vos commentaires